Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 juin 2010 1 07 /06 /juin /2010 10:21

Visite de Jean-Jacques Queyranne à la cimenterie VICAT à Montalieu Vercieu.


Après la visite chez ce gros industriel (pollueur ?), on visite les étangs de Crey-Mépieu...


On passe d'un co-incinérateur avec tout ce que cela entraine sur notre environnement à la visite des Etang de  Creys-Mépieu.


On vous rappelle juste que VICAT est classé au Top 10 des entreprises les plus polluantes : voir article ci-joint :


Croissance verte ?

Le palmarès des entreprises françaises les plus polluantes

Par Agnès Rousseaux, Ivan du Roy (23 novembre 2009)


Aux portes du « Top 10 », on retrouve Vicat, une entreprise familiale qui exploite 5 cimenteries et 47 carrières en France, Veolia environnement, Saint-Gobain ou l’allemand E.ON qui devrait, en 2010, entrer dans ce top 10.


Source : http://www.bastamag.net/spip.php?article754

 


Cette visite est-elle un sursaut d'écologie ?


Lorsque l'on sait où passent nos impôts pour la sauvegarde de ce site soit environ 260.000 €  - subvention de la région pour la période 2008-2012 et pour nous des cacahuètes ; pas un mot sur "CHIMIREC".

 

 

 

Le président de la région Rhône-Alpes, Jean Jack Queyranne, se rendra en Isère lundi 7 juin.

Il commencera d'abord par la visite de la cimenterie Vicat à 9h45. Le groupe Vicat est en effet un des membres fondateur du Pôle Innovation Collective, lequel anime du 7 au 13 juin la semaine thématique "Construction durable : batiment et énergie", à l'occasion de l'exposition universelle de Shanghai 2010.

A 10h45, Jean-Jack Queyranne se rendra sur la Réserve naturelle régionale des étangs de Mépieu, puisque celle-ci est subventionnée par la région à hauteur de 260 000 euros su la période 2008-2012.

Source : http://www.grenobleetmoi.com/grenoble/jean-jack-queyranne-visite-lisere.html

 

 

A ce jour, nous avons fait 3 courriers à Mr Jean-Jacques Queyranne concernant le sujet CHIMIREC qui devrait s'installer à 300 mètres de VICAT sans réponse de sa part.....

 

Nous avons su trop tard cette visite et n'avons pu déclencher une action pour interpeller cet élu sur ce sujet.

 

Nous ne manquerons pas de lui adresser courant de ce mois un courrier en lui stipulant notre mécontentement et notre étonnement sur sa politique concernant le respect de notre environnement....


A méditer et à suivre ....


 

MONTALIEU-VERCIEU / CREYS-MÉPIEU - Jean-Jack Queyranne en visite lundi chez Vicat et aux étangs de Mépieu

Jean-Jack Queyranne, président du conseil régional de Rhône-Alpes, sera à Montalieu-Vercieu lundi 7 juin. Dans la matinée, il visitera la cimenterie Vicat, l'un des membres fondateurs du Pôle d'innovation constructive (Pic) qui regroupe les acteurs rhônalpins de l'éco-construction. Vers 10 h 45, il devrait se rendre à Creys-Mépieu pour visiter la réserve naturelle régionale des étangs de Mépieu.

Paru dans l'édition 38B du 04/06/2010 (202732315517)

Source : http://www.ledauphine.comindex.jspz?chaine=42&article=310097&xtor=RSS-42


 

Jean-Jacques-Queyranne-visite-du-7-juin-20100001.jpg

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2010 1 11 /01 /janvier /2010 22:09
jpg_060202dechets-brulage2_n.jpg
Non au brûlage de 105 000 tonnes de déchets à la cimenterie VICAT
Mercredi 26 novembre à 10 heures, le collectif d’opposition au projet de co-incinération de VICAT se rassemble au rond-point de Cantaron dans la vallée du Paillon.

25
novembre
2008

Le projet de brûlage de 105 000 tonnes de déchets dans la cimenterie VICAT située à la Grave de Peille vient d’être relancé par le cimentier avec le concours de l’Etat.

Cette relance survient alors que :

- l’étude du Conseil Général sur la qualité de l’air dans les Paillons et ses conséquences sur la santé des habitants n’est pas achevée ;

- Les résultats officiels des mesures de la qualité de l’air dans les Paillons font apparaître une pollution élevée, avec des dépassements très fréquents des valeurs limites notamment en poussières fines de moins de 10 microns ;

- le gouvernement français vient d’être mis dans l’obligation de lancer une étude sur les causes de pollution anormalement élevée dans notre région.

Face à cette situation, le collectif des élus et association de défense de l’environnement des Paillons vous invitent à vous rassembler pour manifester l’opposition au projet VICAT.


http://www.nice-premium.com/spip.php?article4007

     Enregistrer cet article au format PDF  Voter pour cet article
Partager cet article
Repost0
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 17:24

Association environnementale locale loi 1901        Votre navigateur ne gère peut-être pas l'affichage de cette image.

Sans Nature Pas de Futur

73,75 rue du Rhône

38390 Montalieu-Vercieu

TÉL. : 04/74/88/59/55

    04/74/88/50/33

http ://sansnaturepasdefutur.over-blog.net/ 

Montalieu-Vercieu le 17 septembre 2009

Objet : candidature pour intégrer

             CLIS cimenterie Vicat
 
 

Monsieur le Préfet, 

 

Notre association environnementale locale est très soucieuse d’apporter des améliorations et de trouver des solutions adéquates aux récurrents problèmes de pollution et de nuisances notamment sonores générées par la cimenterie Vicat de Bouvesse-Quirieu. La préservation de l’environnement et de la qualité de vie de nos concitoyens motivent toute notre attention.


D’autant plus que les directives imposées par le SCOT ne sont pas respectées, cela ne faisant qu’intensifier le malaise déjà pré-existant chez les populations locales.


C’est donc sur le conseil avisé de Monsieur Michel Arquillière, Directeur de la cimenterie Vicat de Bouvesse-Quirieu, que nous vous informons de notre désir d’intégrer le comité local d’information et de suivi (CLIS) qui concerne ce site industriel.


Nous vous rappelons également que notre association est opposée au projet d’implantation de la société Chimirec pour d’évidentes raisons de cohérences et surtout de sécurité vis à vis de la population. D’après notre constat, beaucoup trop de zones d’ombre planent sur ce dossier Le mutisme volontaire déconcertant des élus locaux (malgré les affirmations contraires de Monsieur Christian Rival, président désigné du comité consultatif Chimirec et de ses camarades) envenimant la situation en bridant la communication depuis l’annonce du projet !!

Les membres de notre association, Monsieur le Préfet, ne sont pas des agitateurs inconscients comme le prétendent certains ! Bien au contraire, notre engagement est pourtant fondé sur de louables objectifs :     

le respect du code n° 512-1 de l’environnement

Le respect de la Nature dans son intégralité

Le respect des lois gouvernementales à visée  écologique qui sont très facilement décrétées mais finalement bien rarement appliquées comme il se doit !!!

Un accent très attentif mis sur notre préoccupation envers la santé  publique et sa prévention. ‘Mieux vaut prévenir que guérir’. Nous sommes consternés par l’accroissement des pathologies cancéreuses déclarées dans notre secteur !!!

Notre constante vigilance et notre aversion pour les ‘passes droits accordés à tout va aux pollueurs (industriels, agriculteurs, sans oublier certains particuliers).

En espérant que ce courrier retiendra toute votre bienveillante attention et mettra en évidence notre souci d’agir en totale transparence, recevez, Monsieur le Préfet, nos sincères salutations distinguées. 

                        La présidente                                                           La vice-présidente

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 12:49


D
IRECTION RÉGIONALE DE L’INDUSTRIE, DE LA RECHERCHE ET DE  ’ENVIRONNEMENT RHÔNE-ALPES GROUPE DE SUBDIVISIONS DE L'ISERE


44 avenue Marcelin Berthelot
38030 GRENOBLE CEDEX 02
( 04 76 69 34 34
2 04 38 49 91 95
Grenoble, le 30 janvier 2003

RAPPORT DE L'INGÉNIEUR DE L'INDUSTRIE ET DES MINES

OBJET : Présentation au Conseil Départemental d'Hygiène.

REFER : Rapport annuel d'exploitation – Année 2001 – Société VICAT –Usine de Montalieu.
Transmission par la société à la DRIRE en date du 05.04.2002.
PJ : Rapport d'exploitation.
En application du § 2.6. de l'AP du 27.03.92 modifié et du décret du 29.12.93 fixant les
modalités d'exercice du droit à l'information, la société VICAT nous a transmis le rapport
d'exploitation pour l'année 2001 relatif à son usine de Montalieu.

I – Examen du rapport

a) – Faits marquants

-  Aucun incident ne nous a été signalé pendant l'année 2001.
-  Le broyeur à cru n° 4 a été équipé d'un filtre à manches en janvier 2001 (en
remplacement de l'électrofiltre). Il faut rappeler que le broyeur à cru n° 3 a été équipé de
la même manière fin 2000.
-  Une modification du logiciel de suivi et de traitement des données relatives aux rejets
atmosphériques du four n° 4 a été faite afin de répondre à l'AM du 10.10.96.
-  La société a demandé au Préfet de l'Isère la possibilité d'incinérer des graisses animales
en tant que combustibles en remplacement en CHV (quantité maximale : 40 000 t/an).
L'acte administratif autorisant cette incinération n'est intervenu que le 17.06.2002.
-  Un nouveau broyeur sécheur à cru (broyeur n° 6) a été mis en place en complément des
broyeurs existants.

-2-La déclaration réglementaire a été effectuée.

b) - Contrôle des déchets

Les quantités de déchets réceptionnés et incinérés pendant l'année 2001 sont indiquées en
annexes 1 et 2.
Le total des déchets réceptionnés (voir annexe 1) sur le site s'élève à 123 742 t dont 105025
t de déchets utilisés en tant que combustibles (y compris 6889 t d'eaux polluées) et 18717 t
d'adjuvants de fabrication.

La provenance des déchets est indiquée en annexe 3.

Le tonnage de déchets incinérés (voir annexe 2) s'élève à 127863 t.

On remarque que le tonnage de déchets incinérés en tant que combustibles (hors farines
animales
mais avec les eaux polluées de la gamme G 2000) n'a pas dépassé le tonnage
autorisé de 70 000 t/an. A noter que les farines animales incinérées ont représenté 24085 t
et que les graisses incinérées ont représenté 16475 t.

12 contrôles inopinés ont été demandés par la DRIRE, ce qui a représenté l'analyse de 37
produits. Aucun contrôle n'a montré un dépassement des normes fixées pour les déchets
admis sur le site.

Plusieurs camions de déchets ont été refusés suite au contrôle à la réception des déchets.
Ces refus au nombre de 27 sont encore en diminution par rapport aux années précédentes
(34 en 2000). Ces refus ont été prononcés pour : pH trop acide, teneur en chlore trop élevée,
teneur en Br trop élevée, difficultés de dépotage, teneur en métaux lourds trop élevée.

c) – Contrôle des rejets atmosphériques

Les résultats des contrôles en continu effectués sur le four n° 4 (Poussières, SO2 et NOx)
montrent que :

1°) – Poussières

- Les moyennes mensuelles des valeurs journalières restent très en deça de la valeur
limite d'émission fixée aujourd'hui à 50 mg/Nm3 (sauf en février 43 mg/Nm3) ; la
moyenne de ces moyennes mensuelles étant de 15 mg/Nm3. Toutefois sur l'année
55 valeurs horaires ont dépassé le double de la valeur limite d'émission fixée en
concentration (notamment en février). Ces dépassements du double de la valeur
limite d'émission fixée sont cependant tolérés par la réglementation.
A noter toutefois que plusieurs valeurs (exprimées en moyenne horaire) ont dépassé la
valeur de 150 mg/Nm3 fixée (en moyenne ½ h) par l'AM du 10.10.96.

2°) – SO2

- Les moyennes mensuelles des valeurs journalières restent inférieures à la valeur
limite d'émission fixée aujourd'hui à 600 mg/Nm3. La moyenne des moyennes
mensuelles est de 390 mg/Nm3 secs à 11 % O2 et la moyenne mensuelle la plus
élevée est de 420 mg/Nm3. A noter toutefois qu'en janvier la valeur maxi horaire a
dépassé le double de la valeur limite d'émission fixée.
-3-

3°) - NOx

- Les moyennes mensuelles des valeurs journalières restent inférieures à la valeur
limite d'émission fixée aujourd'hui à 1200 mg/Nm3.
En ce qui concerne les rejets en poussières des broyeurs à cru, on peut dire que les
moyennes mensuelles des valeurs journalières restent inférieures à la valeur limite
d'émission fixée à 50 mg/Nm3. Par contre, malgré la mise en place de nouveaux le double de
dépoussiéreurs (filtre à manches) de nombreuses valeurs horaires ont dépassé la valeur
limite d'émission (92 h pour le broyeur B4) et la valeur de 500 mg/Nm3 a même été
dépassée en maxi horaire.
Les résultats des contrôles périodiques sur les rejets atmosphériques effectués par la
société ou par un organisme extérieur n'ont pas fait apparaître de dépassement des valeurs
limites d'émissions fixées.

II – Informations complémentaires

Une visite d'inspection a été effectuée le 18.05.01. Celle-ci a porté sur l'examen de certaines
dispositions de l'AM du 10.10.96. Certaines observations ont été formulées lors de cette
visite, un courrier de M. le Préfet de l'Isère demandant de donner suite aux observations
formulées lors de cette visite a été adressée à la société le 06.07.2001.
Des mesures sont également réalisées dans l'environnement de l'usine sur les paramètres
SO2 et NOX : les résultats fournis ne font pas apparaître d'anomalie.
Les contrôles périodiques des rejets atmosphériques n'ont été réalisés qu'une seule fois par
un organisme agréé au cours de l'année 2001 (au lieu de deux en application de l'AM du
10.10.96). Cette obligation a été rappelée à la société et les dispositions nécessaires ont été
prises pour l'année 2002. A noter toutefois que la société réalise elle-même périodiquement
un contrôle de ses rejets qui n'ont pas fait apparaître d'anomalie.

III – Conclusions/Propositions

L'année 2001 a surtout été marquée par :
L'incinération des graisses animales (16475 t) en substitution au CHV dont la quantité
utilisée a été de 17133 t (au lieu de 32455 t en 2000), et la poursuite de l'incinération des
farines animales.
L'incinération de ces produits, n'a pas été à l'origine de plaintes du voisinage.

-  L'amélioration du traitement des rejets en poussières du broyeur à cru B4 (installation
d'un filtre à manches) même si des difficultés ont été rencontrées sur cette installation en
mars et septembre 2001.

- La demande faite par M. le Préfet de l'Isère de mise en conformité à certaines dispositions
de l'AM du 10.10.96 suite à la visite effectuée par la DRIRE en mai 2001.

Aucun incident ou accident pouvant avoir des conséquences sur l'environnement ne nous a
été signalé au cours de l'année 2001.

-4-
Le rapport d'exploitation fourni par la société VICAT n'appelle pas d'observations majeures
de notre part. Toutefois, celui-ci fait apparaître :
- Certains dépassements des normes fixées en poussières notamment au niveau des
broyeurs à cru et même du four exprimées en maxi horaire (au lieu de moyenne
1/2h). Des améliorations sont donc à apporter afin d'éviter le dépassement des
valeurs maximales fixées. Selon, les résultats fournis au cours de l'année 2002, des
améliorations notables ont été apportées notamment sur les rejets des broyeurs à
cru.
- L'absence d'un contrôle périodique (sur deux demandés) à effectuer par un
organisme agréé. Les dispositions nécessaires ont été prises par la société pour
2002.

Ce rapport doit cependant être modifié et complété pour l'année 2002 par :
- La fourniture des informations prévues par les dispositions réglementaires (AM du
10.10.96 + AM du 03.05.93) en ce qui concerne les rejets (valeurs exprimées en
moyenne journalière, en moyenne ½ h, valeur maximale exprimé en moyenne ½ h
pour les poussières, …).
- Les informations relatives aux rejets en COV, paramètre aujourd'hui suivi en continu
dans cet établissement.
- Les résultats des contrôles périodiques effectués semestriellement par les
organismes agréés et ceux réalisés par la société.
Enfin, l'Inspection des Installations Classées devrait proposer au cours de l'année de
réactualiser les normes de rejets atmosphériques actuellement fixées par l'AM du 27.03.92
afin de tenir compte des évolutions réglementaires.

Nous proposons de présenter ce rapport ainsi que celui fourni par la société VICAT au
Conseil Départemental d'Hygiène.

Les maires des communes de Bouvesse Quirieu et Montalieu devront être conviés au Conseil Départemental d'Hygiène.

Nous proposons également à M. le Préfet de rappeler à la société VICAT qu'il lui appartient
en application de l'art. 33 de l'AM du 10.10.96 de fournir ce rapport complété par les
documents et informations prévus à l'article 2 du décret du 29.12.93 aux maires des deux
communes concernées par les installations pour consultation par les tiers.

Lyon le 11 février 2003

 L'INSPECTEUR DES INSTALLATIONS Vu adopté et transmis CLASSÉES à Monsieur le Préfet de l'Isère

Pour le Directeur -
L'INGENIEUR DES MINES

Source : http://www.drire.gouv.fr/rhone-alpes/environnement/portailenvironnement/BDAP/Documents/rp-38-bouvesse_quirieu-vicat-140303.PDF

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 12:36
France

Augmentation du taux de combustibles de substitution Californie .
Démarrage de l’usine de Lebec après des transformations majeures.
L’utilisation des combustibles secondaires dans les fours de nos cimenteries permet d’éliminer
de façon efficace et sûre des déchets que le fonctionnement normal d’une société génère et qui posent un problème grandissant d’élimination. Ces déchets se substituent à des combustibles
nobles et représentent donc une baisse importante dans l’émission nette de gaz carbonique
; ils sont également pour notre Société une des composantes dans la réduction
du prix de revient.

En 2001, trois cimenteries françaises du Groupe ont brûlé des déchets. Les taux de
substitution ont atteint un niveau élevé, 54 % à Créchy, 56 % à Montalieu et 70 %
à Xeuilley. Nous étudions les possibilités qui existent sur les deux autres cimenteries.


Source : http://www.vicat.fr/fr/finance/ra-2001.pdf


---------------------------------------------------------------------------------------

Montalieu

L’électrofiltre du four 4 a été renforcé par un quatrième champ, permettant ainsi de porter les performances de dépoussiérage de cette usine à un niveau record de quelques milligrammes par mètre cube de fumée.
Afin de permettre une meilleure protection du Rhône vis-àvis d’une éventuelle pollution accidentelle, l’installation de bassins de confinement des eaux usées rejetées par la cimenterie nous permettra à l’avenir de parer à tout déversement
accidentel d’hydrocarbures.

À cette occasion, nous avons été amenés à participer à la rénovation des circuits d’eaux usées de la commune de Bouvesse, apportant ainsi notre soutien à la vie locale.



Source : http://www.vicat.fr/fr/finance/ra-2001.pdf

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Montalieu

Début 2001, dans le cadre de la protection ou de l’amélioration de l’environnement, des filtres à manches ont été installés sur les broyeurs à cru 3 et 4 afin de réduire de façon
notable les émissions de poussières. Ces aménagements permettent d’avoir des valeurs d’émission inférieures au tiers de la norme en vigueur, moins de 10 mg par Nm3.
Dans le même but, un quatrième champ a été installé dans l’électrofiltre du four, permettant d’améliorer la qualité du dépoussiérage.

Source : http://www.vicat.fr/fr/finance/ra-2001.pdf



Partager cet article
Repost0
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 21:02


---------- Message transféré ----------
De : <m.arquilliere@vicat.fr>
Date : 16 juillet 2009 14:27
Objet : contact
À : sansnaturepasdefutur38@gmail.com
- Masquer le texte des messages précédents -




A l'attention des membres du bureau de l'Association

Bonjour,
je suis Michel Arquilliere : directeur de l'usine Vicat de Montalieu

Après suggestion de C.Giroud, maire de Montalieu, je suis à votre disposition pour vous rencontrer et vous faire visiter notre cimenterie .

Compte-tenu de ce que vous écrivez dans votre blog, il me semble important que vous soyez pleinement informé de l'activité de la cimenterie en toute transparence, et que vous compreniez que Vicat n'est absolument pas impliqué dans le projet Chimirec auquel vous vous opposez.

Merci de prendre ma proposition de rendez-vous en considération , et j'essaierai de vous joindre prochainement au téléphone pour finaliser une date.

Salutations

Michel Arquilliere
m.arquilliere@vicat.fr
04 76 33 58 33

__________________________________________________________________________

Suite à cet mail, nos membres ont eu l'honneur de rencontrer Mr ARQUILLERE et visiter la cimenterie et discuter de l'implantation de CHIMIREC



Ci-joint e-mail de remerciement.




Partager cet article
Repost0
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 17:18

3163554401_5d09a260dc.jpg

Sources : http://www.drire.gouv.fr/rhone-alpes/environnement/portailenvironnement/Sant%C3%A9/tbrha-diox.htm

 

Dépt UIOM   Capacité fours Date prélèvements ng/m3 ETQ m3/h mg/h g/an *
01 Bellegarde Ligne 1 8,00 mai-02 0,22 37000 0,008 0,06
    Ligne2 8,00 mai-02 0,14 37000 0,005 0,04
    Total         0,013 0,10
                 
26 STEP Valence  
Début de fonctionnement de l'installation prévu en juin 2002. Une mesure dioxine doit être faite ds les 6 mois après démarrage.      
                 
                 
26 STEP Romans   0,30 avr-02 0,035 2000 0,00007 0,0005
                 
38 Bourgoin Jallieu Ligne 1 5,00 oct-02 1,55 21000 0,033 0,24
    Ligne2 6,00 oct-02 2,17 22000 0,048 0,36
    Total         0,080 0,60
                 
38 La Tronche Ligne 1 8,25 mars-02 5,87 68600 0,403 3,02
    Ligne2 8,25 mars-02 3,18 66337 0,211 1,58
    Ligne 3 8,25 mars-02 5,02 57805 0,290 2,18
    Total         0,904 6,78
                 
38 Pontcharra   3,90 janv-02 0,28 11300 0,003 0,02
                 
                 
38 Livet Gavet   2,50 avr-02 1,2 15650 0,019 0,14
                 
69 Villefranche Ligne 1 4,60 juil-02 0,031 22630 0,001 0,01
    Ligne2 6,50 juin-02 0,026 32690 0,001 0,01
    Total         0,002 0,01
                 
69 Rillieux la pape Ligne 1 12,00 avr-02 5,3 50000 0,265 1,99
    Ligne2 12,00 avr-02 4,42 50000 0,221 1,66
    Total         0,486 3,65
69 Lyon Sud Ligne 1 12,00 juil-02 2,47 50520 0,125 0,94
    Ligne2 12,00 juil-02 3,78 47911 0,181 1,36
    Ligne 3 12,00 juil-02 2,73 49670 0,136 1,02
    Total         0,441 3,31
                 
69 St Forgeux Lespinasse   0,95 févr-02 3,9 6000 0,023 0,176
                 
73 Chambéry Ligne 1 4,20 mars-02 10,77 30960 0,333 2,387
    Ligne2 4,20 sept-02 11,14 30960 0,345 2,376
    Ligne3 6,00 oct-02 0,66 29880 0,020 0,143
    Total         0,678 4,764
                 
73 Tignes   3,00 févr-02 0,042 18000 0,001 0,01
                 
73 Valezan   3,30 janv-02 0,09 18000 0,002 0,01
                 
73 Moutiers   0,95 juin-02 3,59 8720 0,031 0,18
                 
74 Chavanod Ligne 1 6,00 mars-02 0,083 34000 0,003 0,02
    Ligne 2 4,20 mars-02 0,009 24000 0,000 0,00
    Ligne3 6,00 mars-02 0,025 34000 0,001 0,01
    Total         0,004 0,03
                 
74 Passy   7,50 avr-02 0,018 43000 0,001 0,01
                 
74 Thonon Les Bains   5,00 janv-01 0,024 28000 0,001 0,01
                 
74 Marignier   5,00 févr-02 3,73 28500 0,106 0,80
                 
(*) Hypothèse: 7500 heures de fonctionnement par an.         

 

Dépt UIDIS   Date prélèvements ng/m3 ETQ m3/h microg/h
(et non mg/h)
mg/an
(et non g/an) *
01 TREDI St Vulbas Ligne 1 (statique) août-02 0,3 2527 0,76 5,7
    Ligne2(rotatif) août-02 0,57 22501 12,83 96,2
    Total       13,58 101,9
               
07 LAFARGE Le Teil Ligne 1 août-02 0,003   0,80 6,0
    Ligne2 août-02 0,003   0,80 6,0
    Total       1,60 12,0
               
07 CALCIA Cruas   avr-02 0,0018   0,60 4,5
               
38 TREDI Salaise Ligne 1 Sud   3,2 50000 160,00 1200,0
    Ligne 1 Nord   0,9 40029 36,03 270,2
    Ligne2   0,015 48343 0,73 5,4
    Ligne3   0,11 160000 17,60 132,0
    Total       214,35 1607,6
               
38 VICAT Montalieu   avr-02 0,0051 532813 2,72 20,4
               
38 CEZUS Jarrie  
Fonctionne épisodiquement Déchets essentiellement minéraux. Pas de mesure de dioxine imposée dans AP.
               
38 TERIS Pt de Claix   oct-02 0,06 45000 2,70 20,3
        0,11 45000 4,95 37,1
    Total     90000 7,65 57,4
               
38 TERIS Roussillon Ligne 1 sept-02 0,0029 19420 0,06 0,4
    Ligne 2 sept-02 0,0051 20510 0,10 0,8
    Total       0,16 1,2
               
38 SIRA Chasse/Rhône   sept-02 0,008 5160 0,04 0,3
               
38 POLIMERI EUROPA (ex- ENICHEM) Champagnier   juil-01 0,068 8860 0,602 4,52
               
42 VALDI Feurs   oct-02 0,001   0,10 0,8
               
42 SNF Floerger 3*0,5t/h Installation en cours d'autorisation    
               
69
RHODIA St Fons 
  nov-01 0,002   0,12 0,9
      janv-01 0,036   1,80 0,01
               
69 COURLY St Fons   oct-02 0,036 12405 0,44 3,3
               
69 COURLY Pierre Bénite  
   A l'arrêt 
               
69 AVENTIS Neuville   oct-02 0,001 6000 0,01 0,05
               
69 AVENTIS Marcy     0,018   0,001 0,01
               
69 ATOFINA Pierre Bénite   mai-02 0,006 1200 0,01 0,05
               
69 TOTALFINAELF Feyzin   juin-02  0,0057 9630  0.01 0,4
               
69 LAFARGE Chatillon   déc-01 0,01 99920 1,00 7,5
               
(*) Hypothèse: 7500 heures de fonctionnement par an.


Dernière mise à jour le 04/02/03

Partager cet article
Repost0

Présentation De L'association

  • : Blog de Sans Nature Pas De Futur
  • : Respect de la Nature et de l'environnement sur la commune de Montalieu-Vercieu 38390 Association de protection de l’environnement et de la santé en Rhône-Alpes. Risques liés aux déchets industriels dangereux proches habitations
  • Contact