Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 10:35
Fumée de CO2


Acariens et tabac, moisissures et CO2 : les asthmatiques retiennent leur souffle...

L’exposition aux allergènes et aux polluants domestiques est supposée être un facteur d’aggravation de l’asthme et de la rhinite. Une équipe californienne a tenté de prendre en compte le rôle de chaque facteur de pollution domestique ainsi que celui de leur association.



Impact de l’environnement domestique intérieur sur l’asthme et la rhinite de l’adulte : Blanc PD, Eisner MD, Katz PP, Yen IH, Archea C, Earnest G, Janson S, Masharani UB, Quinlan PJ, Hammond SK, Thorne PS, Balmes JR, Trupin L, Yelin EH.


Department of Medicine, Cardiovascular Research Institute, University of California San Francisco, San Francisco, CA 94117, USA. blancp@itsa.ucsf.edu

dans J Occup Environ Med. 2005 Apr ;47(4):362-72


- Objectifs

  • Nous avons cherché à étudier les effets de l’exposition simultanée à plusieurs facteurs environnementaux intérieurs sur l’asthme et la rhinite de l’adulte.

- Méthodes

  • Nous avons étudié 226 adultes présentant un asthme et une rhinite par l’intermédiaire d’interrogatoires structurés et d’évaluations au domicile.
  • Les facteurs environnementaux comprenaient les concentrations d’allergènes de poussière de maison, d’endotoxines et de glucans ainsi que des paramètres de Qualité de l’Air Intérieur (QAI).
  • Les données incluaient le VEMS en pourcentage de la valeur prédite, le Score de Sévérité de l’Asthme (SSA), le SF-12 PCS et le score de Qualité de Vie dans l’Asthme (QVA).

- Résultats

  • L’exposition à la poussière de maison associée avec certaines variables de QAI étaient associée avec le VEMS en pourcentage de la valeur prédite (R = 0.24 ; P = 0.0001) et avec le SSA (R = 0.18 ; P = 0.007).
  • QAI et certaines variables de poussière étaient associées avec SF-12PCS (R = 0.15 ; P = 0.02) mais pas avec QVA (R = 0.13 ; P = 0.16).

- Conclusion

  • L’environnement domestique est fortement relié à la fonction pulmonaire, à l’état de santé et à la sévérité de la maladie dans l’asthme et la rhinite de l’adulte.

L'avis du rédacteur :

226 patients présentant une rhinite et un asthme ont été recrutés en Californie de 1992 à 1999.

Les patients ont été soumis à un interrogatoire, une spirométrie (VEMS), un dosage d’IgE spécifiques, d’IgE totales et de la cotinine sérique.

Une visite au domicile des patients a relevé la présence d’animaux domestiques, de moisissures, a permis la mesure du CO, CO2, NO2, de formaldéhyde et de composants volatiles organiques, de la température, du degré d’humidité...

Des échantillons de poussière ont été prélevés pour effectuer une recherche d’allergènes de chat, chien, blatte, acariens mais aussi d’endotoxines et de glucans.

Les auteurs ont tentés de relier la sévérité de la maladie, la qualité de vie du patient et la fonction respiratoire à la présence des différents polluants intérieurs, seuls ou en association.

Les résultats sont complexes car de nombreuses variables sont prises en compte.

Il en résulte cependant que les différents polluants intérieurs ont un impact sur l’asthme, chacun étant considéré isolément puis en association.


 

http://www.allergique.org/article2728.html

 


Partager cet article

Repost0
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 09:52




Source presse : du Samedi 18 avril 2009 : Aujourd'hui en France

Réchauffement

Les Etats-Unis : le CO2 déclaré polluant

18.04.2009
 
L'agence américaine de protection de l'environnement (EPA) considère désormais les gaz à effet de serre (GES), principalement le CO2, dangereux pour la santé publique. L'EPA estime notamment qu'ils contribuent à la pollution de l'air. Cette décision, qualifiée « d'historique » par un responsable écologiste américain, marque un tournant, car les autorités fédérales pourraient, du coup, prendre des mesures réglementaires pour limiter leurs émissions de GES, responsables du réchauffement de la planète. L'association fait valoir que « d'autres centres d'examen de la région parisienne auraient commencé les épreuves avec un retard correspondant à ces événements. »

Le Parisien

Cet article a été publié dans la rubrique Société

http://www.leparisien.fr/societe/les-etats-unis-le-co2-declare-polluant-18-04-2009-483336.php


Partager cet article

Repost0
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 12:15

Photo de l'usine VICAT

« Infiltrées dans nos produits de consommation courante, les substances chimiques polluent la planète et nuisent à notre santé »

Dans notre vie de tous les jours, nous utilisons plus de 100 000 substances chimiques. La production mondiale de ces produits artificiels est ainsi passée de 1 million de tonnes en 1930 à plus de 400 millions de tonnes aujourd'hui.


D’origine urbaine, agricole et industrielle, ces substances sont le plus souvent invisibles. Elles sont pourtant présentes sur toute la planète jusqu’aux pôles dans les organismes des grands ours blancs ou des peuples Inuits, s’immisçant dans tous les compartiments de notre environnement : sol, eau et air.


Elles contaminent ainsi les végétaux et les animaux. Et par l’air que nous respirons, les aliments que nous mangeons et l’eau que nous buvons, nous sommes ainsi tous infectés dès les premiers instants de notre vie dans le ventre maternel.



Or, les recherches scientifiques révèlent de façon de plus en plus explicite les toxicités d’un bon nombre de ces produits chimiques, que ce soit pour l’environnement ou la santé humaine.


L’urgence absolue : que les textes réglementaires considèrent enfin l’ensemble du cycle de vie de ces pollutions et qu’ils mettent en place le principe de substitution pour remplacer les produits chimiques les plus préoccupants par des alternatives plus sûres pour notre santé et pour la planète que nous empruntons à nos enfants.


Le WWF participe activement à la mise en place du « Réseau Environnement Santé » qui regroupera ONG de protection de l’environnement, association de médecins, experts et associations de malades.


POUR LA SANTÉ DE LA PLANÈTE ET DES HOMMES, LA MISSION « TOXIQUES » CONDUIT DES ACTIONS SELON 3 CIBLES, AFIN DE RÉDUIRE LES POLLUTIONS CHIMIQUES LES PLUS PRÉOCCUPANTES :


Source : http://www.wwf.fr/s-informer/nos-missions/pollutions-chimiques?gclid=COqrp9P9hJ0CFaAA4wodJ1wpaw


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

PRODUCTION CHIMIQUE : LES RÉGLEMENTATIONS ET LES INDUSTRIES DOIVENT PROGRESSER

LE CONSTAT

« La loi privilégie le lobby industriel et l’essor économique au détriment de notre santé »

Malgré les multiples études scientifiques qui révèle la toxicité de nombreux produits chimiques pour la vie, que ce soit celle des hommes ou de la nature, les politiques et les réglementations n’osent pas interdire un produit chimique sur le marché.

L’économie et les emplois sont en effet souvent mis dans la balance face à l’environnement et la santé et les industriels de la chimie font souvent pression pour que les textes réglementaires ne soient finalement pas trop contraignants pour eux.


DES SOLUTIONS

« Faire évoluer les mentalités par la promotion d’une vision à long terme »

 

 

Il s’agit pourtant surtout d’un changement de mentalité qui doit s’opérer en chacun de nous, modifiant le regard des décideurs qui définissent les réglementations mais aussi celui des entreprises productrices et du citoyen lambda.

En pratique, il s’agit surtout de penser de manière plus globale.

En effet, si à court terme on peut avoir l’impression de faire des économies parce que l’on baisse le coût de la fabrication d’un objet en utilisant un produit chimique moins cher, à plus long terme, les dépenses seront plus importantes parce qu’il faudra investir des sommes plus importantes pour « soigner » les environnements et les hommes contaminés par cette substance nocive.


L'ACTION DU WWF

« Actions de lobby pour l’application du principe de substitution et le renforcement des lois contre l’utilisation des substances chimiques nocives »

Ainsi, pour que les entreprises ne fabriquent plus de produits chimiques nuisibles pour l’environnement et la santé, le WWF pousse à l’amélioration des textes réglementaires par différentes actions.


L’une d’elles consiste à favoriser le rapprochement des entreprises françaises et des Eurodéputés pour démontrer que le principe de substitution est applicable et que c’est en le mettant en oeuvre que la réglementation REACH sur les produits chimiques prendra toute sa force et son intelligence.

Source : http://www.wwf.fr/s-informer/nos-missions/pollutions-chimiques/production-chimique-les-reglementations-et-les-industries-doivent-progresser

Partager cet article

Repost0
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 09:52



Définition de la D.R.I.R.E 
 

Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement.

Rattachée au ministère de tutelle (ministère de l’Ecologie, du développement et de l’aménagement durables), la DRIRE est chargée de plusieurs missions, de la planification à l’enquête publique.

Partager cet article

Repost0

Présentation De L'association

  • : Blog de Sans Nature Pas De Futur
  • : Respect de la Nature et de l'environnement sur la commune de Montalieu-Vercieu 38390 Association de protection de l’environnement et de la santé en Rhône-Alpes. Risques liés aux déchets industriels dangereux proches habitations
  • Contact