Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 11:50
Les locaux de CHIMIREC sont bien installés sur la commune d'ARANDON.....

INFO :

Compte rendu du Conseil Communautaire du lundi 2 mars 2009


La société Chimirec implante ses bureaux sur la commune d' Arandon pas très loin de chez nous à compter du 01.04.2009, Mr CHAMPIER confirme la bonne voie de l'implantation de cette entreprise sur la commune de Bouvesse-Quirieu.....



Vous pouvez retrouver l'intégralité de ce PV sur internet ....

Source : http://parmilieu.free.fr/mairie/CCPC/CR%20CCPC%202009-02-02.pdf

Notre association à ce jour est en attente d'entretiens avec divers élus afin de savoir   si le projet CHIMIREC est toujours d'actualité.
Nous sommes dans l' attente ...

Partager cet article

Repost0
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 17:56
Satisfaction de Monsieur RIVAL concernant la réunion publique..... mais hélas nous ne sommes pas tous d'accord sur cette implantation....


CHIMIREC - page 11 du Conseil Communautaire du 2 février 2009


Source : http://parmilieu.free.fr/mairie/CCPC/CR%20CCPC%202009-02-02.pdf

"Quelques mots Concernant le comité consultatif CHIMIREC "

Partager cet article

Repost0
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 13:00








Source : http://parmilieu.free.fr/mairie/CCPC/ccpc-12nov08.pdf - page 11

Partager cet article

Repost0
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 23:33

Ci joint  une partie du document concernant le Conseil Communautaire du 6 octobre 2008 que vous pouvez retrouver intégralement en tapant cette adresse :

Source : http://parmilieu.free.fr/mairie/CCPC/ccpc-06oct008.pdf

 

a -  Création d’un comité consultatif : dossier CHIMIREC

Le Président rappelle au conseil les éléments du rapport de présentation.
Dans le cadre de l’implantation CHIMIREC sur la zone d’activités de Bouvesse-Quirieu il est proposé au Conseil Communautaire de créer un comité consultatif, celui-ci étant chargé d’émettre un avis quant à cette installation et ses conséquences éventuelles. Il est précisé que l’article 35 du règlement intérieur de la Communauté de Communes du Pays des Couleurs (adopté par délibération n° 72 du 8 septembre 2008) autorise la création d’un Comité consultatif sur toutes affaires d’intérêt intercommunal relevant de sa compétence.

Afin de se prononcer sur le projet CHIMIREC, il est proposé la composition suivante pour ce comité :
Membres du Comité :
- Présidence du Comité : Mr Christian RIVAL (Conseiller Général et Vice-Président communautaire)
- Monsieur le Sous-Préfet ou son délégué
- Un délégué communautaire de la Communauté de Communes
- Monsieur le représentant de l’Association l’Ours-Environnement
- Monsieur le représentant de l’association LO PARVI
- Monsieur le représentant de la DRIRE

- Deux délégués du Conseil Municipal
- Monsieur le représentant de l’ADIMER
- Deux représentants des riverains

 Invités permanents :
- Monsieur le représentant de la FRAPNA
- Monsieur le représentant de l’Agence de l’Eau

Animation du Comité (invitation et compte-rendu) :
Direction développement de la CCPC

Le Président précise qu’il a demandé à M. Christian RIVAL, qui a bien voulu accepter, de présider ce Comité.
Il n’était pas souhaitable de solliciter à cet effet un Vice-Président, également Maire de l’une des communes situées au nord du territoire, qui aurait ainsi été plus directement concerné par cette implantation.

Le Président souligne que la volonté est de bien communiquer sur ce projet avant d’éviter tout écueil.
MM. Jean-Claude CHAMPIER et Christian RIVAL adhèrent totalement sur le fond et sur la forme.

M. Serge MENUET demande s’il ne convient pas de borner ce comité consultatif dans le temps. Ne pas le faire,
n’est-ce pas dire que c’est parce que Chimirec est une entreprise à risque que l’on crée un comité ?
M. Gilbert MERGOUD confirme que la volonté du Bureau est bien d’expliquer à la population locale que
Chimirec est une entreprise comme une autre, de désacraliser le sujet.

Dans ce sens, la proposition de M. Serge MENUET est opportune et le conseil décide de limiter dans la durée
l’existence du comité consultatif, « jusqu’à la délivrance de l’autorisation d’exploiter ».
Après appel aux bonnes volontés, la candidature de M. Didier LOUVET est acceptée à l’unanimité pour
représenter la CCPC au sein de ce comité.

Le projet de délibération est approuvé à l’unanimité (délibération N° 80)

Partager cet article

Repost0
9 juin 2009 2 09 /06 /juin /2009 12:46
Position de Eric GLAUME :

Source : http://www.mrc38.com/article-10713245.html

MRC 38

L'entreprise Chimirec à Villemoirieu?

Voici les éléments qui ont participé à ma prise de position contre l’installation de l’entreprise CHIMIREC à VILLEMOIRIEU
 
ELEMENTS POUR
 
-          afin de préserver notre planète il est de notre devoir de recycler et traiter nos déchets, le faire est un acte de citoyenneté !
-          cette usine ne traitera pas les déchets mais les récoltera pour les envoyer ensuite vers les centres de traitement.
-          L’usine ne polluera pas l’atmosphère et ne rejettera pas de déchets dans les ruisseaux ou la nappe.
-          L’usine n’utilisera pas tous le terrain pour ses locaux, il y aura donc de nombreux espaces verts autour ce qui agrémentera cette zone d’activité
 
ELEMENTS CONTRE
 
-          les fosses de récupérations sont souvent trop petites par rapports aux contenances des cuves de produits chimiques, toutes l’entreprise devrait être sur fosse !
-          pas de traitement d’air (charbon actif ou oxydateur thermique)  
-          Des produits dangereux seront exposé à l’extérieur
-          plan de secours inexistants en cas de catastrophe
-          les pompier ne sont pas encore formés pour se genre de catastrophe
-          possibilité d’une garderie à proximité
-          pente de certain toits trop peu pentus, risque d’effondrement en cas de neige abondante
-          risque de catastrophe naturel ignorée ! je tiens à signalé que dans les années 90 il y a eu 1m de neige ainsi que des inondations qui ont concerné le terrain ou sera bâti cette entreprise.
-          Instabilité du sol
-          Nombreuses cuves enterrées
-          Conséquences désastreuses en cas de catastrophe pour la nappe d’eau. La nappe d’eau est la richesse de Villemoirieu que ce passerai t il en cas de pollution ?
-          Conséquences désastreuses en cas de pollution de l’air pour la population la faune et la flore,
 
ELEMENTS FLOUS
 
-          le nombre d’emplois créer, ce sera sans doute des emplois spécialisés et rien ne nous dit que ce sont des habitants de la région qui seront employés.
-         Conséquence sur le tourisme et sur les entreprises qui oseront s’installer à coté
-         Les espaces vert ne seront ils pas transformés en four dans l’avenir pour brûler les déchets
 
 
CONCLUSION
 
            Je suis plutôt favorable à l’idée d’une entreprise de recyclage de produits chimiques car le recyclage et la protection de la nature sont pour moi un devoir pour la sauvegarde de la planète. J’ai toujours favorisé dans mes votes la création de déchetteries ou les mesures pour préserver la nature comme par exemple la création du parcours de santé.
 
Cependant la nappe et la faune et la flore spécifique et particulièrement de notre région sont des richesses indispensables que nous, élus, devons à tout pris préserver pour l’avenir des citoyens.
Même si cette entreprise ne devrait pas polluer, il s’avère que l’implantation de celle-ci au dessus de la nappe et proche de zones naturelles protégées les mettrait en danger en cas de catastrophe !
C’est pourquoi je ne peux que voter contre l’implantation de cette entreprise en ce lieu vital de notre région.
 
 
DERNIERE MINUTE
 
C’est sans surprise que le commissaire enquêteur a donné un avis favorable pour cette installation.
L’avis de la DRIRE sera beaucoup plus important pour la prise de la décision du préfet qui se fera en automne.
 
 
Eric GLAUME, conseiller municipal délégué de Villemoirieu


Partager cet article

Repost0
2 juin 2009 2 02 /06 /juin /2009 22:59
 

SOURCE : http://parmilieu.free.fr/mairie/CCPC/CR-CCPC-21-juil08.pdf
- lire la page 6

EXTRAIT : du Compte rendu du Conseil Communautaire du lundi 21 juillet 2008 à 17 h 30

Dans le cadre de l'article 2 des compétences stipulant que sont intérêt communautaire toutes les zones d'activités existantes ainsi que toutes les nouvelles zones inscrites dans les documents d'urbanisme, il est proposé au Conseil Communautaire l'acquisition de parcelles situées zone d'activité de Bouvesse Quirieu.
Plus précisément il s'agit d'acquérir des parcelles AC17 (1378 m2 AC18 (10.054 m2), AC (1160 m2) AC25 (6235 m2) ac198 (22823 m2) et AC275 d'une superficie de 11.805 m2, soit un total de 53.455 m2 pour une somme de 267.275 €, soit 5 € le m2 étant précisé que ces parcelles appartiennent à la commune de Bouvesse-Quirieu qui a délibéré le jeudi 10 juillet à cet effet.

Après l'acquisition de ces parcelles, il est proposé au Conseil Communautaire de poursuivre l'aménagement de la zone de Bouvesse-Quirieu afin de viabiliser la totalité de ces terrains, pour un montant estimé à 265.850 € HT permettant à la fois l'extension et la requalification de cette zone.

En effet par courrier du 20/06/08 le Groupe Chimirec a confirmé sa volonté de vouloir procéder à la signature d'un compromis de vente de l'acquisition d'un terrain de 43.000m2 au prix de 19€ le m2, soit un montant global de 819.000 €. cet engagement était sous réserve des résultats de l'étude de sol qui à ce jour sont terminés et ne paraissent pas compromettre le prjet du groupe. Bien entendu, ce sera lors de l'instruction finale du dossier d'installation classée, que la vente définitive pourra avoir lieu.

Ainsi sur l'ensemble du tènement a acquérir par le CCPC il est proposé au Conseil, selon le plan joint, de ne céder que 43.000 m2 environ afin de conserver une parcelle pour une autre implantation et l'espace nécessaire à la réalisation d'une coupure paysagère et la préservation d'une servitude de passage préexistante.

Monsieur le Président, après délibération jointe et dès acquisition des parcelles, engagera la Communauté de Comunes, par un compromis en vue de céder 43.000 m2 à 19 e le m2 pour ce projet.

De plus, il est demandé au Conseil Communauté l'autorisation de procéder à la consultation par appel d'offres ouvert en vue de la réalisation des trvaux de viabilisation et restructuration de la zone.

Le lancement définitif de ces trvaux n'aura lieu qu'après engagement définitif de CHIMIREC.

Concernant les coûts d'acquisition à 5 €, le coût de cession à 19 € après viabilisation, il est précisé que la Communauté de Communes à reçu les avis favorables dse Domaines, respectivement : 2008 - 054V1211 et 2008-054V1383 du 03/07/08

etc.....

Partager cet article

Repost0
27 mai 2009 3 27 /05 /mai /2009 00:00
Dès son origine, CHIMIREC s’est spécialisée dans la collecte des huiles noires.

Avec la loi de 1975 sur l’élimination des déchets et la récupération des matériaux, la société développe un savoir-faire spécifique dans la collecte des DID (Déchets Industriels Dangereux), en même temps qu’elle diversifie ses activités de traitement.
CHIMIREC mène ainsi une politique soutenue de croissance interne et externe, absorbant les évolutions du marché pour mieux s’y adapter et alternant intégration de sociétés existantes et créations de filiales spécialisées pour bâtir, pas à pas, l’actuel Groupe CHIMIREC.
Depuis le 1er janvier 2005, celui-ci a choisi de fédérer l’ensemble de ses structures et savoir-faire dédiés aux activités de collecte et de regroupement sous l’appellation commune CHIMIREC.

 

CHIMIREC aujourd’hui :

Spécialiste de la collecte et du traitement de déchets industriels issus de tous secteurs industriels (automobile, transport, aéronautique, énergie, BTP, chimie, pharmacie...) et tertiaires (administrations, collectivités...), le Groupe CHIMIREC est présent en France, en Pologne et en Turquie. Il dispose de 31 implantations géographiques offrant un service quotidien de proximité et comprenant :

  • 15 plates-formes de collecte, regroupement et prétraitement
  • 11 centres de transit d’huiles noires
  • 5 centres de traitement mettant en œuvre des filières spécifiques CHIMIREC possède, par ailleurs, 320 véhicules poids lourds intervenant sur l’ensemble du territoire.


Source http://www.chimirec.fr

 


 

Partager cet article

Repost0

Présentation De L'association

  • : Blog de Sans Nature Pas De Futur
  • : Respect de la Nature et de l'environnement sur la commune de Montalieu-Vercieu 38390 Association de protection de l’environnement et de la santé en Rhône-Alpes. Risques liés aux déchets industriels dangereux proches habitations
  • Contact