Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 août 2017 4 17 /08 /août /2017 16:02
Repost 0
21 juillet 2017 5 21 /07 /juillet /2017 11:24
Repost 0
21 juin 2017 3 21 /06 /juin /2017 09:39

P1040272.JPGRAPPEL ...

Dans une ambiance familiale, plus de 200 personnes, dont nous avons les signatures ( 150 seulement pour la presse comme d'habitude ) y compris 2 personnes envoyées par les renseignements généraux de Bourgoin Jallieu ( merci à eux ) étaient présentes le 13 mars 2010 sur la place de la Mairie de Montalieu Vercieu pour se rendre à pied ou en vélo jusqu'à la Mairie de Bouvesse Quirieu afin de dire NON au projet d'implantation d' un site CHIMIREC, 30 000 tonnes/an de déchets industriels dangereux, doublement dans 5 ans, à 220m des habitations, et 500 mètres d'un groupe scolaire, mais également à 440m du co incinérateur VICAT, autorisé à incinérer 240 000 tonnes de D.I.D depuis 2006 ...

Alors, qu'à moins de 8/9 kms, les contribuables ont financé une immense zone industrielle classée, loin des habitations, bénéficiant d'un décret d'UTILITE PUBLIQUE, depuis 2009, renouvelé en 2014, zone spécifiquement créée pour ce genre d' installation classée,  et pourtant si peu utilisée par quelques entreprises, et bureaux dont celui de Chimirec  ...

Quels sont les intérêts pour infliger cette pollution supplémentaires aux habitants de Bouvesse Quirieu et alentours proches ?

ceux de CHIMIREC ?

ceux de Vicat ?

ceux des élus ?

 

 



P1040285.JPG
Pour continuer de vous mettre dans l'ambiance de cette manifestation, quelques minutes de vidéo....et des photos.

 

P1040313.JPG


 

 

 

Repost 0
Published by Sans Nature pas de Futur - dans L'Affaire Chimirec
commenter cet article
18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 10:22

L'association " sans nature pas de futur "  appelle à la résistance face au projet CHIMIREC à BOUVESSE QUIRIEU, 30 000 tonnes/an de déchets industriels dangereux, doublement dans 5 ans, dans la petite zone artisanale requalifiée discrètement en zone économique et industrielle fin 2011, à 220m des premières habitations du village ,

alors que nous avons participé au financement de l'immense zone industrielle CLASSEE  d' ARANDON, à quelques 8/9 kms, 36 hectares au cadastre en 2008 ( contrairement aux propos de Mr LE DOUARON ex préfet dans une lettre à Mme M.RIVASI, Députée Européenne ),  plus de 150 hectares actuellement, zone  qui devrait s'agrandir encore plus ... 

Crise oblige, on est très loin des prévisions du SCOT 2007 ! BIBLE  de nos élus !  2500 emplois sur plus de 300 hectares , alors qu'actuellement, sur  seulement 10 hectares utilisés, il y a  moins de 100 emplois pour moins d'une dizaine d'entreprises, dont le bureau de l'entreprise CHIMIREC ... 

NON, CHIMIREC n'est pas et ne sera jamais d'INTERET PUBLIC MAJEUR ! comme le supposait  ce même préfet ...

Et peu nous importe les économies de frais de transports que pensait faire la direction de CHIMIREC en s'installant à Bouvesse Quirieu   face à la cimenterie VICAT devenu co-incinérateur, autorisée à incinérer 240 000 tonnes/an de déchets industriels dangereux depuis 2006  ...

Notre SANTE, nos FAMILLES, notre ENVIRONNEMENT  sont plus précieux que les intérêts d'un  industriel comme CHIMIREC , les quelques 20 ou 40 hypothétiques emplois  promis seront à l'aise dans la zone industrielle classée d'ARANDON, qui bénéficie d'un décret d'utilité publique renouvelé, zone  spécifiquement créée pour ce type d'entreprise ...

D'ici peu, nous saurons si la justice que nous espérons impartiale et sereine sert

la loi en respectant, entre autres  le principe de précaution inscrit dans la Constitution Française ...

 

Repost 0
Published by Sans Nature pas de Futur - dans L'Affaire Chimirec
commenter cet article
4 avril 2017 2 04 /04 /avril /2017 14:28
Repost 0
4 avril 2017 2 04 /04 /avril /2017 14:12
Lettre du Préfet de l'Isère à Mme la Députée M. RIVASI concernant l'implantation de CHIMIREC à Bouvesse Quirieu, seule commune ayant d'après lui la superficie pour accueillir cette installation classée ...
Lettre du Préfet de l'Isère à Mme la Députée M. RIVASI concernant l'implantation de CHIMIREC à Bouvesse Quirieu, seule commune ayant d'après lui la superficie pour accueillir cette installation classée ...
Repost 0
Published by " Sans Nature pas de Futur " - dans L'Affaire Chimirec Courriers officiels reçus
commenter cet article
19 mars 2017 7 19 /03 /mars /2017 10:31
CHIMIREC  et son employé : le député Thierry Solère ...
CHIMIREC  et son employé : le député Thierry Solère ...
CHIMIREC  et son employé : le député Thierry Solère ...
CHIMIREC  et son employé : le député Thierry Solère ...
Repost 0
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 10:14

Aux dernières nouvelles, l'appel du groupe CHIMIREC n'est toujours pas jugé ...

Le groupe CHIMIREC condamné en correctionnelle a fait appel. Après la dilution des huiles au PCB, le groupe CHIMIREC cherche maintenant à diluer sa responsabilité. Une affaire de spécialiste.

Dans l’affaire des frauduleuses éliminations d’huiles industrielles usagées chargées de pyralène, ( Voir page : Affaire CHIMIREC : Chronique du procès des dépollueurs pollueursle tribunal correctionnel de Paris avait « décerné ses prix » aux spécialistes du traitement des déchets industriels du groupe CHIMIREC ainsi qu’aux trois sociétés concernées de ce groupe :

- Société Chimirec Est : 150 000 € d’amende,

- Société Chimirec S.A.S : 180 000 € d’amende,

- Société Aprochim, : 100 000 € d’amende,

- Jean Fixot, PDG du groupe Chimirec : 15 mois de prison avec sursis et 30 000 € d’amende,

- Daniel Baumgarten, ancien directeur de Chimirec Est : 6 mois avec sursis et 5 000 € d’amende,

- Didier Routa, ancien président d’Aprochim : 6 mois avec sursis et 10 000 € d’amende,

- Patrick Sepulcre, directeur technique : 2 000 € d’amende avec sursis.,

- Christian Jamard, Yves Carrier, Mourad Mouihi, chimistes : à 2 000 € d’amende avec sursis.

la CPEPESC était partie civile à ce procès, de même que l’Ademe, FNE, Mayenne Nature, Greenpeace, ASVPP, Écologie sans frontière, le CIID, la Région Pays de Loire.

APPEL de Chimirec Dans un communiqué à la presse, le groupe CHIMIREC a annoncé sa décision de faire appel contestant l’élimination frauduleuse de déchets industriels. Il prétend qu’il y a eu « interprétations divergentes des arrêtés, voire erreurs humaines d’anciens collaborateurs ».

Après la dilution des huiles au PCB, le groupe CHIMIREC cherche maintenant à diluer sa responsabilité. Une affaire de spécialiste !

Source : http://www.cpepesc.org/Le-groupe-CHIMIREC-condamne-en.html
Quelques autres exemples d'interprétations divergentes: CHIMIREC dans son mémoire contre
l'association prétend que notre celle ci ne serait pas qualifiée pour défendre l'environnement ...
Nos élus présentaient CHIMIREC comme un projet sur et innovant, tout en demandant
aux conseillers municipaux  d'être PERSUASIFS et RASSURANTS auprès de la population ...
Repost 0
Published by Sans Nature pas de Futur - dans L'Affaire Chimirec
commenter cet article
5 septembre 2016 1 05 /09 /septembre /2016 11:21

RAPPEL : à cette date, les élus OSAIENT prétendre que le projet chimirec  n'était pas d'actualité alors que tout était déjà ficelé ...

Chaque élu devait être un porte parole RASSURANT, COMPETANT et CONVAINCANT auprès de la population pour faire accepter ce projet si sur et innovant !

Sauf que le maire lui même n'en voulait pas à ses côtés et avait déménagé son entreprise de transports à Arandon dans l'immense zone industrielle classée d'utilité publique   ...

Chacun appréciera la MANIPULATION ...

Il y a un véritable déni de la part des politiques locaux et autres qui privilégient les profit des entreprises au détriment de la santé publique !

Déni confirmé par les candidats aux dernières élections départementales de mars 2015, ou ceux ci ont reconnu avoir oeuvré pour favoriser le cimentier local qui, n'oublions pas est autorisé à incinérer 240 tonnes/an de D.I.D depuis 2006. Ces déchets pourront être connectés en direct d'après eux  ...

C'est bien pratique, n'est ce pas ?





A méditer :

Le site présente aussi l'intérêt d'être proche de la cimenterie VICAT, soumise à réduction de sa consommation énergétique,donc consommatrice d'huiles usées, dont chimirec assurait maîtriser parfaitement la dilution ...

sauf qu'il faut voir le résultat du procès de cette société en date du 18 décembre 2013 pour divers trafics, faux, usage de faux, trafics d'huiles non dépolluées et revendues aux cimenteries pour incinération etc ... "

Repost 0
Published by Sans Nature pas de Futur - dans L'Affaire Chimirec
commenter cet article
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 10:43
REMARQUABLE TRANSPARENCE ...
Il est bon de se RAPPELer les faits suivants ...
 
Nous avons appris que certains de nos elus
avaient des problemes de memoire et avaient
oublie totalement leur PAROLE et leurs engagements
ENVERS LEURS ELECTEURS :
En mars 2015, suite aux élections
départementales, nous avons appris à
l'occasion d'une réunion  publique
 que nos élus, tous unis, avaient décidé
que chimirec
 
s'installerait à bouvesse quirieu.
Ceci afin de favoriser l'entreprise vicat,
qui pourrait être reliée directement AVEC
les déchets industriels dangereux de 
chimirec ...
 
 
 
 
 
 CHIMiREC

numérisation0004-copie-2

Source Dauphiné : Août 2009

 

numerisation0006-copie-2.jpg

Article du Dauphiné d'août 2009

---------------------------------------------------------------

"Avis sur le dossier Chimirec - Conseil Municipal du 15.10.2009

 
Mr le maire rappelle au conseil municipal  le dossier par lequel la société Chimirec

sollicite l’autorisation d’exploiter une plateforme de tri transit et pré-traitement de déchets industriels, sur la zone de l’épinier.
Par délibération du 10 07 2008 le conseil avait autorisé la commune

à vendre à la CCPC les parcelles concernées. Aujourd'hui

après le déroulement de l’enquête publique et suivant le règlement

de cette enquête le conseil est appelé à donner son avis sur ce dossier.
Le conseil ne peut donner qu’un avis de principe, mais confirme sa

volonté politique de voir ce dossier aboutir, et après en avoir débattu,

donne un avis favorable par un vote à l’unanimité après avoir refusé le

vote à bulletin secret proposé par le maire, cependant quelques

conditions sont mises à ce vote : tout d’abord le conseil conditionne

son vote à la présence d’une géo membrane étanche et suffisamment résistante sous les ouvrages, ce qui n’apparaît pas clairement dans le dossier.

Le conseil souhaite ensuite qu’un aménagement routier soit réalisé au

niveau du carrefour D52 voie communale et sortie des éts Vicat,

ainsi que l’aménagement de la voie communale tel que prévue dans

l’étude faite par la CCPC.
Il souhaite également que soit mise en place par la commune une

commission de suivi chargée de veiller au bon respect des règles d’exploitation.

Source :http://www.bouvessequirieu.fr/images/stories/cr_municipaux/compte_rendu_15_10_2009.pdf?9387fb1a283a09eb7f0e18908c66088b=

5e889f6e48afad16386d

  -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Un comité consultatif créé pour la « transparence »

Un comité consultatif créé pour, "comme son nom l'indique", consulter les associations et les habitants,à propos du projet Chimirec.

Tel a été l'initiative de la communauté de communes du Pays des Couleurs,qui a organisé une réunion publique en janvier dernier afin d'informer

la population. « Nous avons créé ce comité en même temps que nous avons émis un avis favorable sur le projet, avec tous les maires du canton, à l'automne ou l'hiver 2008, explique Christian Rival, conseiller général, maire de Morestel et président de ce comité.

Nous l'avons fait afin qu'il y ait une transparence totale sur le dossier, qui est rès sérieux ».

Le comité, qui s'est réuni déjà trois fois, se pliera aux conclusions du commissaire-enquêteur

chargé de mener l'enquête publique, qui se déroulera prochainement (lire en page 2).

« Si, selon lui, les différentes exigences ne sont pas remplies par l'entreprise, nous ne donnerons pas suite au dossier, car nous ne sommes pas là pour polémiquer », insiste Christian Rival.

Plusieurs associations de défense de l'environnement, comme la Frapna font partie de ce comité, dont le président d'honneur est le sous-préfet Christian Avazéri.

Pour l'instant, aucune autre réunion publique n'est organisée.

« Nous allons attendre l'avis de l'enquêteur, indique Christian Rival.

Nous ne sommes mariés ni avec Chimirec, ni avec qui que ce soit,

mais nous ne laisserons pas passer une opportunité industrielle comme celle-là, car ce projet,

c'est de l'environnement, du vrai ».

par La Rédaction du DL le 28/08/2009 à 07:05
Vu 1 fois
sites
Pour en savoir plus sur notre combat cliquer sur ce lien :
Repost 0
Published by Sans Nature pas de Futur - dans L'Affaire Chimirec
commenter cet article

Présentation De L'association

  • : Blog de Sans Nature Pas De Futur
  • Blog de Sans Nature Pas De Futur
  • : Respect de la Nature et de l'environnement sur la commune de Montalieu-Vercieu 38390 Association de protection de l’environnement et de la santé en Rhône-Alpes. Risques liés aux déchets industriels dangereux proches habitations
  • Contact