Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 octobre 2017 5 20 /10 /octobre /2017 10:30
Repost 0
17 août 2017 4 17 /08 /août /2017 16:02
Repost 0
12 août 2017 6 12 /08 /août /2017 09:33

 

DEPUIS L'année 2008, rappel de la situation ...  

 

- Annulation du permis de construire CHIMIREC à VILLEMOIRIEU (  à 28 km 500 de Bouvesse Quirieu ) peu avant les élections municipales en 2008 ! grâce à la forte mobilisation des habitants qui avaient rencontré le maire pour poser leurs conditions à sa réélection ...

En conséquence, dès fin mars 2008  premières démarches de CHIMIREC pour s'installer dans notre canton, ( précision du maire de Bouvesse Quirieu ) Mr CHAMPIER qui semble t'il aurait proposé de lui même à la société CHIMIREC la petite zone artisanale de Bouvesse Quirieu, à proximité immédiate de son employeur  au lieu de diriger cette entreprise dans l'immense zone industrielle classée d'ARANDON, à moins de 9 kms comme chacun le pensait avec bon sens ... 

- 04 07 08 :  réunion inter mairie :

assistance nombreuse, les 4 municipalités représentées, le site de Bouvesse Quirieu avec ses 4 hectares en zone ARTISANALE, suffisamment éloigné (  220 m ... )   de toute habitation  et de la présence de nappe phréatique ( lieu dit l'ETANG ... ), présente aussi l'intérêt d'être proche des cimenteries VICAT, ( 440 m ... ) industrie autorisée à incinérer 240 000 tonnes/an de déchets industriels dangereux depuis 2006, livrés par transports routiers ! soumise à réduction de sa consommation énergétique ( respect des accords de kyoto ! ) consommatrice d'huiles usées ...

Mais, pas trop de précisions sur la proximité immédiate de l' école primaire publique de Bouvesse Quirieu, du stade, 600m également , de l'école publique primaire de Montalieu Vercieu ainsi que du collège ( plus de 1 000 élèves ) des lotissements et groupe commercial  ...

Il est  DEMANDE  à chaque élu d'être un porte parole RASSURANT, COMPETANT et CONVAINCANT  auprès de la population  pour un projet sûr et innovant, d'après le maire de Montalieu Vercieu. Lequel  s'est empressé de déménager sont entreprise de transports AIGLE, route des usines de Bouvesse Quirieu à ARANDON, d'où il ne souhaite pas la proximité de chimirec, à part leur bureau ... 

- Dans le même temps, à Montmorot, du 16 juin au 19 juillet 2008, le Préfet du Jura ouvrait une enquête publique d'autorisation d'augmenter la capacité de réception des déchets par CHIMIREC ( ouvert en 2001 ). En fait, il ne s'agissait que d'une régularisation  car CHIMIREC travaillait ILLEGALEMENT sur un tonnage de 23 000 tonnes alors que le site était classé pour 11 000 tonnes ( voir le compte rendu du conseil municipal de Montmorot en date du 8 juillet 2008 ).

- 21 01 2009 : Réunion publique à BOUVESSE QUIRIEU pour présenter  CHIMIREC à la population avec comme  présentateur de ce dossier Mr RIVAL, maire de MORESTEL, Conseiller Général, vice président de la C.C.P.C de MORESTEL dont nos communes font partie, Président du comité consultatif de CHIMIREC , notaire également de la vente des terrains de Bouvesse Quirieu à CHIMIREC, Mr JANVIER, directeur de CHIMIREC CENTRE EST de Montmorot, etc ...

Ceux qui étaient présents se rappellent sans doute la façon dont ils ont été empêchés de poser des questions embarrassantes pour les élus, responsables de ce projet à cet endroit ...  

- 08 04 2009 :  dépôt du dossier de demande d'autorisation d'exploiter et du permis de construire d'un site CHIMIREC,  au lieu dit l 'ETANG, petite zone artisanale, ancienne zone agricole protégée, habitée par des espèces protégées en principe ...  

Dans le même temps, la C.C.P.C  de MORESTEL  demande et obtient en juillet 2009 un DECRET D' UTILITE PUBLIQUE  renouvelé en 2014 pour pouvoir agrandir l' immense zone industrielle classée d' ARANDON, à moins de 9 kms de Bouvesse Quirieu, 36 hectares en 2008 suivant le cadastre, plus de 145 hectares en 2015 en expulsant quelques petits propriétaires  grâce à ce décret ...                                         

- 15 09 2009  : enquête publique où pas moins de 5 associations et plus de  2500 personnes ont exprimé un avis défavorable en signant une pétition où en se présentant à la mairie contre cette installation classée. ( voir avis de la FRAPNA notamment ) Certains ont remarqué des dysfonctionnement  au moment de cette enquête (  blog 26 novembre 2009 ) ...

- 13 11 2009 :  rapport favorable du commissaire enquêteur moyennant 9 réserves, histoire de se protéger en cas de problèmes ultérieurs ...

- 05 01 2010 :  permis de construire donné à la Sté CHIMIREC par Mr CHAMPIER,  maire de Bouvesse Quirieu,  document affiché derrière la photocopieuse et non affiché à l'extérieur dès le 5 janvier 2010, des fois qu'on laisse passer la date pour faire un recours ...

Ce document affiché également sur le terrain lieu dit l'étang, afin que chacun puisse apprécier le choix du maire n'est pas resté longtemps à cet endroit ... Ce document a été retrouvé à proximité immédiate de l'entreprise Bertrand, Travaux Publics, un des principaux adjudicataire des marchés de travaux de la communauté des communes ... 

- 05 03 2010  :  recours de l' association SANS NATURE PAS DE FUTUR contre le permis de construire .

- 15 12 2010  :  CHIMIREC demande une DEROGATION pour la perturbation des espèces animales protégées au Conseil National de  Protection de la Nature,  suite à la présence constatée de tortues cistudes et autres...

- 02 03 2011 :  avis FAVORABLE de la D.R.E.A.L ...  

qui , en principe, devrait nous protéger, d'après Mr MOYNE BRESSAND vu en réunion publique à Montalieu Vercieu !

NOUS PROTEGER ? mais ça, c'était avant, il y a longtemps ...   

- 17 03 2011 :  avis FAVORABLE  du Conseil National de Protection de la Nature, autorisant la perturbation intentionnelle, la destruction de spécimens et l'altération ou la destruction d'habitats d'espèces protégées, pauvres tortues  cistudes, PAUVRES DE NOUS  ...

- 04 04 2011 CHIMIREC PORTE PLAINTE  contre l'association " sans nature pas de futur ... voir les motifs sur le blog .  

Il est difficile d'admettre que ceux qui veulent protéger l'environnement et la santé des habitants du Nord Isère soient poursuivis par ceux qui sont condamnés pour divers trafics d'huiles polluées aux P.C.B ( cancérigènes ) revendues aux cimenteries pour incinération...

Nos élus, complices, ont participé à cette anomalie, à cette future aggravation de pollution atmosphérique. 

- 22 04 2011 Invitation par l'association du Professeur D.BELPOMME, cancérologue, Président de l' ARTAC pour une conférence débat sur les liens entre CANCERS et ENVIRONNEMENT. Pressions et graves menaces de procès d'un élu ( qui se reconnaîtra ) , au cas où le Professeur citerait VICAT, qui, ne l'oublions pas, paye une importante T.G.A.P ...

- 01 06 2011 : présentation " du GRATIN DAUPHINOIS D ORDURES " par le Canard Enchaîné, grâce à son journaliste J.F JULLIARD, venu sur place pour constater les faits ...

- 07 07 2011 :  avis FAVORABLE du CODERST ( conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires ).

- 15 08 2011 :  AUTORISATION PREFECTORALE   accordée, arrêté 2011-230-001.  

AINSI, nous aurons donc à subir " une concentration de matières cancérigènes inférieures aux valeurs limites"  ... Quelles sont les valeurs limites ? Qui les a fixées ?

Mais nous y serions habitués d'après le maire de Morestel, en des termes moins polis, MEPRISANTS pour la population, élu qui se qualifie lui même publiquement de primate réfractaire à l'environnement aux 40 ans de la FRAPNA ! voir D.L ...

20 10 2011 :  début d'aménagement d'un simili espace environnemental ...

18 11 2011:  rejet du référé contre le permis de construire au motif que les statuts de notre association ont été déposés quelques jours SEULEMENT après la demande de permis, ceci en vertu d'une modification récente de la loi ... comme c'est pratique ...

- fin décembre 2011 :  REQUALIFICATION discrète de la zone artisanale de Bouvesse Quirieu en zone ECONOMIQUE et INDUSTRIELLE dans le cadre du changement de P.L.U ( NI VU, NI CONNU ) par le maire de Bouvesse Quirieu vice président en charge du développement économique à la C.C.P.C ... Requalification qui a tout de même coûté la bagatelle de 538 668, 50 euros aux contribuables ...

- 18 06 2012 : MR LE DOUARON, PREFET, informe Mme RIVASI, Députée Européenne  ( à qui l'association avait demandé de l'aide ) que seule  la commune de BOUVESSE QUIRIEU, au sein de la C.C.P.C était à même de proposer à la société CHIMIREC une superficie suffisante, plus de 4 hectares pour accueillir cette 2è installation classée ...

ZUT !  les élus concernés avaient omis de lui signaler qu'à cette époque, 36 hectares  étaient disponibles suivant le cadastre dans la zone industrielle classée d' ARANDON ...

Mr  LE DOUARON Préfet, affirmait que CHIMIREC ( sté condamnée pour faux, usage de faux, trafics d'huiles polluées aux P.C.B et revendues aux cimenteries pour incinération, durant plusieurs années dans plusieurs sites ) était d' utilité publique ! CHIMIREC devait donc s'installer dans une zone bénéficiant d'un décret d'utilité publique ! 

ZUT à nouveau ! les élus avaient oublié de lui dire que la zone industrielle classée d'ARANDON bénéfiait justement de ce décret d' utilité publique, depuis 2009, 

comme c'est ballot  ...

- 22 09 2012 :  nous apprenons par la presse locale que les élus de la C.C.P.C, tous unis, avaient donné leur accord pour lancer la viabilisation  et l'aménagement de la parcelle vendue à CHIMIREC, aux frais des CONTRIBUABLES sans attendre le jugement d'un recours déposé par l'association " sans nature pas de futur ... 

Les CONTRIBUABLES  apprécieront ...

                         xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

 

Après l'article du Canard Enchainé concernant  " LE GRATIN DAUPHINOIS D' ORDURES  le 1er juin 2011,

Parution d'un article le 19 juin 2013, toujours dans notre Canard Enchainé sur  "  LES ACTIVITES EMPOISONNANTES DU ROI DE LA DEPOLLUTION ... 

juin 2014 :  Vous pourrez lire dans la revue de droit de l'Environnement un article consacré entièrement à l'affaire CHIMIREC (  RDJE JUIN 2014 ) intitulé " Trafic de déchets dangereux, quand les dépollueurs se font pollueurs " ...

Article donné en mains propres au maire de Montalieu Vercieu, en juillet 2014, après la réunion du conseil municipal.  A cette occasion, le maire a informé mme Alexandre que l'ASSOCIATION  perdrait toutes les actions qu'elle avait intenté en justice !

La justice serait elle à la botte des industriels ? ...

 

SUITE et pas encore la fin ...

 

Le 31 mars 2015 , au tribunal administratif de Grenoble, l'association sans nature pas de futur perdait les recours qu'elle avait intenté :

               - contre l'implantation Chimirec à BOUVESSE QUIRIEU

               - contre le financement imposé aux contribuables des travaux d'aménagement de la plateforme Chimirec à BOUVESSE QUIRIEU. 

L' association " sans nature pas de futur " a fait appel ...

L'hebdomadaire MARIANNE signalait dernièrement que le business des déchets était en pleine expansion : ça RAPPORTE GROS et ça POLLUE BEAUCOUP ...

Précisions utiles : aux élections départementales de mars 2015,

-  le représentant de la droite ( maire de Morestel ) affirmait publiquement qu' à GREZ EN BOUERE, ( affaire Aprochim/Chimirec ) les  vaches broutaient à nouveau de l'herbe verte ... mensonge supplémentaire !

FAUX : l' élevage est définitivement terminé à GREZ en Bouère, Chimirec est prié de diminuer sa pollution et n'a toujours pas indemnisé les victimes de la pollution ...

- son collègue ( maire de Creys Mepieu ) affirmait benoîtement au sujet de CHIMIREC , que ce n'est pas parce qu'on a triché 1 fois qu'on recommencera ...

-  le représentant PS ( maire de Vézeronce Curtin ) reconnaissait que les élus, à l' unanimité  avaient choisi de privilégier  le cimentier local en favorisant l'implantation d'un site CHIMIREC à 440m de VICAT afin que les déchets industriels dangereux soient reliés en direct ...

Et pourtant, ce n'est pas leur employeur qui a voté pour eux ...

Aucune pensée pour la POPULATION, L' ENVIRONNEMENT, LA SANTE PUBLIQUE ...

Il est intéressant de savoir que nos élus ont participé à l'élaboration du S C O T et que l'implantation de CHIMIREC à BOUVESSE QUIRIEU sur 4 hectares est en totale contradiction avec les instructions de celui çi, pour des raisons de superficie : pas d'implantation au delà de 1 hectare dans les zones existantes de Bouvesse Quirieu  ...

A méditer ...

 

 

      Vous trouverez les documents cités plus haut dans la rubrique courriers officiels reçus et autres                  

Repost 0
Published by Sans Nature pas de Futur - dans CHIMIREC
commenter cet article
21 juillet 2017 5 21 /07 /juillet /2017 11:24
Repost 0
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 14:36

L'auteur du commentaire M. Laurent NEYRET est professeur à l'Université de Versailles.

Il rend compte, avec une grande clarté, des faits de ce dossier et des difficultés rencontrées par les dispositions juridiques actuelles pour trouver une sanction pénale appropriée ainsi que de parvenir à l'indemnisation du préjudices des parties civiles.

Plusieurs passages retiendront votre attention, notamment ceux relatifs à la commercialisation des huiles diluées au profit de ses clients et notamment des cimenteries qui sont autorisées à les incinérer ....

Ces documents ont été remis en mains propres au maire de Montalieu Vercieu le 10 juillet 2014, ainsi qu'au directeur régional de VICAT ...

Source : http://servicelnf2.lexisnexis.fr/unerevues/pdf/une/env1406.pdf

Le journal de l'environnement et développement durable - revues jurisClasseur N°6 - juin 2014

Repost 0
Published by Sans Nature pas de Futur - dans CHIMIREC
commenter cet article
31 mars 2017 5 31 /03 /mars /2017 10:22

L'association " sans nature pas de futur "  ayant fait appel de la décision du Tribunal de Grenoble, elle attend la prochaine convocation à la Cour d' Appel du Tribunal de Lyon. 

RAPPEL des faits :

Le 31 mars 2015, plusieurs adhérents avaient répondu présents à la convocation du Tribunal administratif de Grenoble ou les recours de l'association passaient en huitième et neuvième position. 

Recours n°1 : SANS NATURE PAS DE FUTUR / Préfet de l'Isère ICPE CHIMIREC CENTRE EST.

Qu'est ce qu'une   I. C. P. E  ?

Une installation classée pour la protection de l'environnement ( ICPE ) en France est une INSTALLATION exploitée ou détenue par toute personne physique ou morale, publique ou privée, qui peut présenter des DANGERS ou des INCONVENIENTS pour la " commodité " des riverains, la santé,la sécurité, la salubrité publique, l'agriculture , la protection de la nature et de l' environnement ...

Recours n°2 : SANS NATURE PAS DE FUTUR / C.C du Pays des Couleurs.

Ce 2è recours était contre la C. C. P. C  qui avait commandité des travaux d'aménagement  de la plateforme CHIMIREC à Bouvesse Quirieu, d'un montant de 200 000 euros H.T aux frais des CONTRIBUABLES ... 

                                                      ________________

 

Dans son exposé, le rapporteur public a reconnu que la MOTIVATION de l'association était louable, surtout en ce qui concerne le premier recours, on avait raison dans un sens, mais on aura TORT tout de même ...

L' association a donc perdu aux 2 recours, comme nous l'avait prédit le maire de Montalieu Vercieu le 10 juillet 2014 après la réunion du conseil municipal !

La justice s'achèterait elle ?

Nous recevrons la NOTIFICATION du jugement d'ici 15/ 20 jours et nous aurons  2 mois pour faire APPEL à compter de la réception de la lettre recommandée ...

 

Dans l'exposé du rapporteur public, nous n' avons entendu parler que d' ECONOMIE !

A aucun moment  l' humain, la santé, la salubrité publique, l'agriculture, la protection de la nature et de l'environnement justement n'ont été évoqués ...

Ah, l' ECONOMIE !

en 2015 , on  peut donc continuer à " tuer " des gens pour l'ECONOMIE !

ISERE MAGAZINE  signalait fin 2013 que 7 500 nouveaux cas de cancers étaient déclarés chaque année dans notre département très industrialisé (CHU de Grenoble ) Certes, il parait qu'on vit très bien avec un cancer,  oui, oui, c'est bien connu, les patients adorent leur chimio, mais ...

En fait, la santé importe peu tant il y a une réelle volonté politique de faire plaisir à notre cimentier, maître de l'Isère, comme l'affirmait un candidat aux élections départementales de mars 2015, vice président à la C.C.P.C  de Morestel ! Il est normal que ces D.I.D soient stockés le plus près possible de Vicat pour être plus facilement incinérés !

La même C.C.P.C qui attends avec angoisse le versement du solde de la vente des terrains de Bouvesse Quirieu à CHIMIREC, quelques 659 000 euros  afin de combler le déficit reconnu , en priant le ciel que l'association ne fasse pas APPEL !

Toujours la C.C.P.C qui l'année dernière avait crée un nouveau poste sur mesure de vice président en charge de l' ENVIRONNEMENT, poste offert au maire de Sermerieu, avocat de profession à LYON, et avocat en particulier de la C.C.P.C, vendeuse des terrains de Bouvesse Quirieu à CHIMIREC.

Pour l'avoir vu plaider au tribunal de Bourgoin Jallieu l'année dernière, nous avons constaté qu'il ne défendait,  ni les femmes, ni les hommes, encore moins l' ENVIRONNEMENT, mais uniquement son client, pour de l'argent bien entendu  !

Alors, à quoi cela sert il pour les contribuables que nous sommes  d 'avoir financé la zone industrielle classée d'ARANDON, qui bénéficie d'un décret d' UTILITE PUBLIQUE  ( ce qui permets d' EXPULSER des petits propriétaires pour agrandir cette zone de 72  à 142 hectares )  alors  que moins de 5 hectares sont utilisés actuellement pour moins d'une centaine d'emplois,  pour  moitié des emplois de bureaux dont celui de CHIMIREC !

Cette société serait logiquement plus à sa place dans la zone d'Arandon, spécifiquement crée pour ce genre d'entreprise, loin de 580 habitants, plutôt qu'à Bouvesse Quirieu dans une ancienne zone agricole protégée, à 220m des habitations du village, coûteusement ( pour le contribuable ) et discrètement requalifiée en zone économique et industrielle fin 2012 par les élus ( dont le maire de Bouvesse Quirieu, salarié de la cimenterie  ...)

Il semblerait que certains de nos élus ne soient plus les représentants de ceux qui les ont élus, mais des carriéristes dépourvus d'altruisme, à la botte de leur parti et de certains industriels ...

Nous ne pouvons plus supporter l'asservissement de la justice Française à la solde des lobbys, cette justice à 2 vitesses, capable de rendre des non lieux en faveur de certaines personnalités ou industriels mouillés jusqu'aux oreilles et qui inculpe des citoyens ou des associations pour moins que cela ...

Malgré les affirmations publiques de certains élus en faveur de CHIMIREC, rappelons que le Tribunal Correctionnel de Paris avait condamné le 18 décembre 2013, cette société pour faux, usage de faux, fraudes sur l'élimination d'huiles polluées aux P.C.B, diluées et revendues pour incinération aux cimenteries ...  dans 3 sites, DOMJEVIN, DUGNY, GREZ EN BOUERE durant plusieurs années ...

C'est parce que CHIMIREC MONTMOROT a triché également que la Préfecture du Jura, a demandé à CHIMIREC de s'installer ailleurs pour s'agrandir.

Cet ailleurs serait à BOUVESSE QUIRIEU,  par la volonté de nos représentants ...

D'après certains élus, " c'est pas parce qu'on a triché une fois qu'on va recommencer "

Qu'en pensez vous ?

 

 

Repost 0
Published by Sans Nature pas de Futur - dans CHIMIREC
commenter cet article
22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 16:43

Lettre ouverte du 21 septembre 2015

Monsieur le Préfet,

Le 5 Août 2015, ma réflexion publiée sur le blog de ‘’Terre et Vie d’Anjou’’ se terminait ainsi : ‘’ Que, par cette décision, le Préfet de la Mayenne ait décidé d’ouvrir le parapluie pour se couvrir, ou bien qu’il l’ait fait, dans le cadre d’une véritable prise de conscience, qu’obligent les informations rappelées ci-dessus, n’a aucune espèce d’importance.

Car la question essentielle reste bel et bien celle-ci : l’Etat, et donc le Préfet de la Mayenne, vont-ils se donner les moyens de vérifier si l’arrêté qui interdit les importations évoquées est bien respecté par une entreprise qui, fin 2013, a été condamnée par le Tribunal Correctionnel de PARIS, pour ‘’FAUX, USAGE DE FAUX ET FALSIFICATION DE DOCUMENTS’’? ’’

Les résultats des analyses de l’herbe faites au cours de ce même mois d’Août 2015 se sont avérés particulièrement révélateurs sur l’évolution de la situation.

En effet, au point de prélèvement situé à 500 mètres au Nord Est de l’entreprise, le cumul des Dioxines et des PCB Dl était de 4,116 pg… alors que les animaux se contaminent à partir de 0,30 (selon les experts de Nancy). Il s’agit là du deuxième taux record, derrière celui des 4,533 pg d’octobre 2012. Sur le même lieu en question, depuis mars 2011 (date de début des contrôles entraînés par la révélation de la pollution), aucun échantillon ne s’est révélé être au dessous des 0,30 pg, seuil qui seul permet un élevage serein.

Par ailleurs, le 26 août 2015, lors d’une visite inopinée sur le site d’Aprochim, la DREAL a constaté la présence de transformateurs en provenance de Turquie, trop fortement chargés en PCB, démontrant ainsi le non respect de votre arrêté du 14 août 2015.

Deux jours plus tard, soit le 28 Août, la DREAL vous a rendu son rapport. Vous avez ensuite attendu la fourniture d’explications par l’industriel. Datées du 3 septembre, celles ci vous sont arrivées le 8.

Et vous avez mis en demeure l’entreprise incriminée de respecter votre arrêté du 14 août… le 11 septembre. Alors que vos services avaient connaissance du non respect de votre arrêté depuis le 28 août, et ceci en vous contentant d’une simple mise en demeure, une énième mise en demeure pour tout dire. Monsieur le Préfet, vous êtes un modèle de réactivité hors pair. Avec un tel timing, vous avez réussi à ‘’laisser’’ 14 jours supplémentaires à l’industriel pour rentrer illégalement d’autres transfos.

Dans votre arrêté de mise en demeure, lui avez-vous interdit pour autant de traiter l’ensemble des transfos qui sont rentrés illégalement entre le 14 août 2015 et le 11 septembre 2015? Pas du tout ! Alors que la très forte contamination de l’herbe du mois précédent était connue de vos services. Vacances (prolongées) ? Laxisme ? Complaisance ? Connivence ? Que sais-je encore ?

Je vous laisse choisir ce qui convient le mieux pour qualifier votre propre comportement. Quel que soit le mot que vous aurez retenu comme étant le plus adapté pour qualifier vos agissements, une seule chose est certaine.

Avec Monsieur Philippe Vignes comme Préfet de la Mayenne, l’industriel peut continuer à dormir tranquille, tout en se moquant du contenu des arrêtés préfectoraux. Vous comprendrez aisément que dans ces conditions, dans ma toute prochaine lettre adressée à la Ministre de l’Environnement, Madame Ségolène Royal, je ne manquerai pas de demander votre départ de ce département Mayennais.

Dans l’attente de ce départ, je vous prie d’agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de mes salutations distinguées.

Joseph Gaudin

Source : Association : Terre et Vie d' Anjou

Repost 0
Published by Sans Nature pas de Futur - dans CHIMIREC
commenter cet article
14 juin 2015 7 14 /06 /juin /2015 13:31

Aprochim : la mairie de Bouère se range du côté des opposants

ECRIT PAR: LA MAYENNE, ON ADORE ! 11 JUIN 2015

L’entreprise Aprochim spécialisée dans le traitement de transformateurs est accusée de contaminer aux PCB (molécules toxiques) les riverains de son site industriel.

Hier, la mairie de Bouère a décidé de marquer clairement sa défiance à l’égard d’Aprochim et sa différence par rapport à la municipalité de Grez-en-Bouère suspectée notamment par l’associationTerre et Vie d’Anjou de complaisance à l’égard de cet industriel qui pourrait être à l’origine du plus grand scandale sanitaire en Mayenne.

Pour faire face à ses difficultés économiques, Aprochim entend se développer rapidement à l’international. D’ores et déjà, elle a obtenu l’autorisation de traiter des transformateurs venant de Bolivie, de Turquie, d’Algérie, de Bosnie ainsi que d’Egypte (cela représente une augmentation de 32% de la production totale 2014 et des concentrations en PCB décuplées). Cette augmentation importante de l’activité de l’usine est très mal vue par les riverains et les agriculteurs. Touchés de plein fouet par des pollutions à répétition, sous séquestres et pour beaucoup non indemnisés… c’est la goutte de PCB qui fait déborder le transformateur.

Dans ce contexte, le Conseil municipal de Bouère a demandé au préfet de la Mayenne d’exiger de l’industriel la suspension du traitement des transformateurs venant de Bolivie et d’Algérie. Aprochim qui a été condamné au pénal pour fraude et dont l’étude sur l’Interprétation de l’Etat des milieux vient d’être rejetée ne doit bénéficier d’aucune mansuétude selon le collectif opposé à Aprochim.

La préfecture a promis de répondre rapidement à la municipalité de Bouère.

  1. bravo Bouere....et les autres ? | 11 juin 2015 at 23 h 13 min | Répondre

    bravo bravo bravo, quel courage pour ces élus de sortir d’un troupeau de moutons,ne vont ils pas se faire taper sur les doigts?qu’en pense l’élu du conseil départemental, y a t il d’autres maires du sud mayenne prêt pour s’associer à cette démarche, ce qui ouvrirait une porte démocratique .pour autant c’est scandaleux pour la transition énergétique mayennaise d’importer des déchets d’aussi loin, pourquoi chimirec n’exporte t il pas son savoir faire merdique ? la mayenne n’est pas une poubelle

Source : http://lamayenneonadore.fr/main/2015/06/11/aprochim-la-mairie-de-bouere-se-range-du-cote-des-opposants/

Dans le nord Isère, on s'interroge !

Nos élus vont ils suivre cet exemple ?

Repost 0
Published by Sans Nature pas de Futur - dans CHIMIREC
commenter cet article
31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 14:16

Nous aurons les résultats dans trois semaines

Convocation de l'Association au Tribunal Administratif de Grenoble
Repost 0
Published by Sans Nature pas de Futur - dans CHIMIREC grenoble
commenter cet article
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 17:30

L'association "Sans Nature Pas de Futur" vous conseille de lire le compte rendu de la réunion du 16 février 2015 concernant le Conseil communautaire.

Vous pourrez lire que notre santé, notre environnement ne valent pas chers pour nos élus,

QUE 659.000€ pour bénéficier d'un site CHIMIREC tri, transit, stockage et pré-traitement de 30.000 tonnes /an à proximité immédiate des habitations de Bouvesse-Quirieu.

Alors que les contribuables ont financé une immense zone industrielle classée d'utilité publique à Arandon, à moins de 9 kilomètres, dont seulement 5 hectares sont utilisés pour si peu emplois.

Double zone, double dépense, double peine, ....

 

Source : Conseil communautaire du lundi 16 février à 17h30

à Morestel. - débat d'Orientation budgétaire - compte rendu de réunion.

 

Pour consulter les documents : ci-joint le lien. 

http://cities.reseaudesvilles.fr/cities/27/documents/t2bsk8qpnch0z2d.pdf

zone artisanale

http://cities.reseaudesvilles.fr/cities/27/documents/t2bsk8qpnch0z2d.pdf
http://cities.reseaudesvilles.fr/cities/27/documents/t2bsk8qpnch0z2d.pdf
http://cities.reseaudesvilles.fr/cities/27/documents/t2bsk8qpnch0z2d.pdf
http://cities.reseaudesvilles.fr/cities/27/documents/t2bsk8qpnch0z2d.pdf

http://cities.reseaudesvilles.fr/cities/27/documents/t2bsk8qpnch0z2d.pdf

Repost 0
Published by Sans Nature pas de Futur - dans CHIMIREC
commenter cet article

Présentation De L'association

  • : Blog de Sans Nature Pas De Futur
  • Blog de Sans Nature Pas De Futur
  • : Respect de la Nature et de l'environnement sur la commune de Montalieu-Vercieu 38390 Association de protection de l’environnement et de la santé en Rhône-Alpes. Risques liés aux déchets industriels dangereux proches habitations
  • Contact