Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 20:01

786 001

Montalieu-Vercieu (Isère) - Les Usines de Ciment et les Montagnes du Bugey

 

 

Êtes-vous, toujours heureux (ses) de respirer le bon air de Montalieu-Vercieu.....

Pas, si sûr !!!!

On préfère la solution par valorisation énergétique :  c'est à dire, après déchiquetage, les pneus peuvent être utilisés en cimenterie comme combustible de substitution grâce à leur fort pouvoir calorifique (donc pas cher), équivalent à celui du charbon .

Mais on n'informe pas ou  peu la population sur les rejets atmosphériques de notre co-incinérateur, qu'est VICAT  ....silence.... désinformation...

Questions :

Qu'en est-il pour notre santé !!!!

Est-ce sans danger de choisir cette solution....

Qu'en est-il réellement sur notre environnement faune, flore....

A méditer donc...et bonne lecture.


Arandon Une seconde vie a été trouvée

pour les 70000 pneus usagés


70 000 pneus à évacuer : débuté jeudi, le chantier doit durer quatre semaines. Le DL/Salvatore MONTE

 

70 000 pneus à évacuer : débuté jeudi, le chantier doit durer quatre semaines.

 

Le DL/Salvatore MONTE


Depuis jeudi après-midi, les anciennes fonderies d’Arandon sont le théâtre d’un vaste chantier, au rythme d’un va-et-vient incessant de camions. Leur mission : évacuer un stock de 500 tonnes de pneus usagés entreposés illégalement sur cette friche industrielle.


Ces derniers mois, les réunions s’étaient multipliées sous l’égide du sous-préfet de La Tour-du-Pin, avec les élus locaux et les gestionnaires du site, afin de trouver une solution quant au retraitement de ces montagnes de pneus. « En raison de l’enjeu environnemental et d’un risque sanitaire non négligeable, nous nous étions engagés à traiter ce dossier avant la fin de l’année. Ce sera chose faite », se félicite Gilles Cantal, le sous-préfet.


Confié à la société Recyvalor, spécialisée dans la valorisation des pneus de voiture, le chantier consiste dans un premier temps à évacuer un stock estimé à 70 000 pneus. « Il s’agit du seizième chantier depuis notre création en 2008. Comme 60 autres sites répartis sur l’Hexagone, ce chantier a été identifié comme prioritaire par le ministère en charge du Développement durable. Les pneus d’Arandon sont évacués sur une usine de traitement, basée à Saint-Pierre-de-Chandieu (Rhône) pour être transformés en granulats et faire l’objet d’une valorisation énergétique et géotechnique », détaille un responsable de Recyvalor.


Concrètement, ce combustible, sous la forme de billes de caoutchouc, sera ensuite acheminé à Montalieu-Vercieu, pour alimenter la cimenterie Vicat.


Devant durer quatre semaines, ce chantier est estimé à 51 500 euros.

 

Une note payée aux deux tiers par les entreprises engagées à titre volontaire au sein de Recyvalor et à un tiers par l’Etat.

 


par la rédaction du DL le 11/12/2010 à 05:56

Vu 822 fois

 

Source : http://www.ledauphine.com/isere-nord/2010/12/10/une-seconde-vie-a-ete-trouvee-pour-les-70-000-pneus-usages

 

 

Pour en savoir plus sur ce sujet :


Source :http://espace.lecolededesign.com/2009/06/recycler-pour-mieux-construire/

Quels matériaux pour quelle réintégration dans l’habitat?

Le Caoutchouc

  En France, la quantité de caoutchouc est estimée à quatre cent mille tonnes par an. Ces gisements proviennent de quatre origines dont la principale est celle des ménages qui occupe environ soixante dix pour cent du gisement par les pneumatiques usagés. Les autres sources quant à elles sont industrielles. Elles comprennent les déchets de caoutchouc industriel avec lafabrication de chaussures, tuyaux, revêtements de sols…, les déchets de fabrication de pneus ainsi que les déchets de rechapage des pneus. pneus-3672571

   

 

Parmis les quatre cent mille tonnes de caoutchouc utilisé chaque année, quatre vingt dix neuf mille tonnes seulement se réintégrent dans  le caoutchouc neuf et le rechapage (Bande de roulement reconstituée sur les pneumatiques usagés). Soixante treize mille tonnes sont broyés mécaniquement et transformé en granulé puis utilisé pour les travaux publics ou dans la fabrication de revêtements  de sols industriels et sportifs. Soixante mille tonnes sont d’usage agricole et cent vingt neuf mille tonnes reste à valoriser. Enfin, quarante mille tonnes sont valorisées dans les cimenteries ce qui représente environ 13% du gisement du des pneus usagés non réutilisables. Cela représente plusieurs avantages. En effet, cela évite un dépôt sauvage ainsi que la disparition complète des fumées noires. Cependant, ces avantages sont restreints par des contraintes financières et réglementaires.  

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Recyclage et revalorisation des pneus

 

Source : http://iferhounene.unblog.fr/2010/07/20/recyclage-de-pneux-machines-et-etudes-de-projets-a-votre-service/

 

Les pneus des voitures sont constitués de caoutchouc synthétique, d'acier, de textile, de fibre de verre et de céramide.

Le caoutchouc des pneus de camion est un caoutchouc naturel.

Certains métaux lourds se retrouvent dans la composition des pneus.

 

Valorisation énergétique

Les pneus ont un pouvoir calorifique élevé : environ 24 000 kJ/kg. La valorisation énergétique en cimenteries et en sidérurgie est largement répandue. Cependant, la présence de métaux lourds dans les pneus et la technologie des installations existantes constituent des limites à cette filière. Il semble qu'actuellement, seules les cimenteries CBR et CCB valorisent respectivement 17.000 et 18.000 tonnes de pneus usés provenant des trois régions de Belgique et de l'étranger1.

 

Cimenteries

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 

 

Installations classées du secteur


Rubriques de la nomenclature : 251525172520 - 167c
Arrêtés types : 25152517


Source : http://installationsclassees.ecologie.gouv.fr/CIMENTERIES.html

Contexte, enjeux et problématique

 

Le ciment est un matériau de base dans les secteurs du bâtiment et du génie civil. La production mondiale de ciment (plus de 1500 millions de tonnes en 2005) progresse régulièrement depuis le début des années cinquante et explose actuellement dans les zones en plein développement comme l’Asie. La production européenne représente environ 12% de la production mondiale et comptait en 1995 près de 252 usines de fabrication de clinker et de ciment fini (38 usines en France) ainsi que 68 stations de broyage non équipés de fours (5 stations de broyage en France).

Le ciment est une poudre finement broyée, non métallique et inorganique, qui est obtenue à partir de calcaire et d’argile… La réaction chimique de base commence avec la décomposition du carbonate de calcium (CaCO3) en chaux (oxyde de calcium, CaO) accompagnée d’un dégagement de gaz carbonique à environ 900°C. Ce processus appelé calcination est suivi de la cuisson du clinker ou clinkérisation pendant laquelle l’oxyde de calcium réagit à haute température (entre 1400°C et 1500°C) avec la silice, l’alumine et l’oxyde ferreux pour former des silico-aluminates de calcium composant le clinker. Celui-ci est ensuite broyé et mélangé à du gypse et à d’autres constituants ce qui permet d’obtenir le ciment.

Il existe 4 grands procédés de fabrication du ciment : la voie sèche, semi-sèche, semi-humide et humide. Le choix du procédé dépend dans une large mesure de l’état des matières premières (sèches ou humides). Une grande partie de la production mondiale est toujours fabriquée en voie humide. Cependant en Europe, plus de 75% de la production est fabriquée en voie sèche en raison de la disponibilité de matières premières sèches

L’industrie du ciment est une industrie à forte consommation d’énergie ; son coût représente 30 à 40% des coûts de production (non compris les coûts d’investissement). Le premier combustible utilisé est le charbon mais il est fait appel à une large gamme de produits dont le coke de pétrole, le gaz naturel et le fioul. Outre ces combustibles, l’industrie du ciment brûle depuis 10 ans différentes sortes de déchets (pneus usagés avec un agrément spécifique, déchets industriels à potentiel calorifique intéressant, farines animales etc.).

Risques et nuisances / meilleures

technologies disponibles


Le point majeur réside dans les émissions polluantes. Les principaux rejets sont les émissions des fours ; les cimenteries sont de grands producteurs de CO2 qui est produit par la réaction de calcination du Ca CO3 et la combustion.
La directive IPPC (Prévention et réduction intégrées de la pollution) contient la liste générale des principaux polluants atmosphériques à prendre en compte pour fixer les valeurs limites d’émission. Les principaux polluants sont :

  • Les oxydes d’azote (NOX) et autres composés azotés,
  • Le dioxyde de soufre (SO2) et autres composés soufrés,
  • Les poussières.

On peut y ajouter :

  • Le monoxyde de carbone (CO)
  • Les composés organiques volatils (COV)
  • Les dioxines et furannes (PCDD et PCDF)
  • Les métaux et leurs composés,
  • Le HF, HCL…

Les principales sources d’émissions de poussières sont donc les fours, mais aussi les stations de broyage de matières premières, les refroidisseurs à clinker et les broyeurs à ciment. La conception et la fiabilité des filtres électrostatiques et des filtres à manches modernes ont permis d’abaisser les émissions de poussières à des niveaux relativement bas (inférieurs à 10 mg/m3).


Alors que les mesures de réduction des poussières sont largement appliquées depuis plus de 50 ans et que la réduction du SO2 est spécifique à chaque usine (notons qu’une bonne partie du SO2 est piégée dans le procédé), la question des NOX est une question relativement nouvelle pour l’industrie cimentière. La conduite du procédé est optimisée et des brûleurs bas NOX sont développés. Ces mesures primaires générales devront probablement être complétées par des mesures complémentaires, plus complexes, sur les procédés tels que la réduction non catalytique sélective etc.


Les autres nuisances ou risques d’une cimenterie sont liés au bruit, au traitement de déchets spéciaux, aux transports et approvisionnements, aux risques d’incendie ou d’explosion selon la nature des combustibles utilisés…


Il faut enfin signaler que toute cimenterie est associée à une carrière dans son voisinage pour les approvisionnements en matières premières et que par conséquent les mesures de prévention et de protection contre les nuisances de ce type d’installations sont à prendre en compte (protection des paysages, poussières, bruits, tirs de mines, protection des eaux superficielles et souterraines, déchets, transports et approvisionnements…)



  P1000173.JPGUsine VICAT - Montalieu-Vercieu (38390)

Partager cet article

Repost 0
Published by Sans Nature pas de Futur - dans VICAT
commenter cet article

commentaires

Suzanne H 04/01/2011 19:59



Voilà pourquoi il est grand temps de prendre le maquis. Arrêter d'acheter et de consommer les produits de ces systèmes diaboliques qui méprisent notre santé et l'écosystème tout entier.Il faut
mettre sur pied des systèmes d'éducation et d'enseignement permettant à nos enfants d'échapper au lavage de cerveau.Tout 'dérangeur' doit être professionnellement, voire socialement écarté!!!Le
gouvernement mondial occulte qui se met progressivement en place est la plus grande dictature déguisée que l'humanité ait jamais connue. Alors que faire? Résister tous ensemble et arrêter de se
comporter en minables moutons de Panurge.



Caroline p. 04/01/2011 15:16



Effectivement, nous sommes diriger par des guignols comme le cite votre précédent commentaire.


Les gens sont passifs, égoïstes et n'arrivent pas à comprendre que les belles paroles que prônent nos dirigeants politiques ne sont que mensonges pour mieux nous endormir.....


Triste réalité que de vivre autour d'un co-incinérateur, triste réalité que le fatalisme de certaines personnes qui préfèrent se taire.


Qui souhaitent que d'autres comme vous, petite association, luttiez de toute votre force, avec votre âme contre de gros industriels pollueurs.... contre des élus qui ne sont, ni plus, ni moins
que des imposteurs.....


Fermons les yeux et respirons, regardons le ciel bleu....


Y a rien à voir à Montalieu-Vercieu, zône sinistrée (pas de travail, pas de site touristique à la hauteur de nos espérences et de nos impôts...), qu'une belle cheminée et sa guirlande lumineuse
qu'est ce co-incinérateur nommé "VICAT".


Y a rien d'autre  à respirer que du CO2 et autres cochonneries que vous ne soupçonniez même pas ....


Alors bon vent..... CAR nous sommes en rémission.....



ecolopec 01/01/2011 20:45



Effectivement, il fait bon vivre près d'une cimenterie.


A Montalieu-Vercieu, notre Maire nous assure que tout va bien....


- NON, non, on ne pollue, pas (comme vous mentez-bien !)


- NON, non, on ne brûle pas des cochonneries dans nos fours... (comme vous avez de grandes dents)


- NON, nous sommes là à votre service, à votre écoute (comme vous avez de grandes oreilles)


NON, NON, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.....


La bête est là, elle vous traque, elle est inodore, indolore mais elle tue.... 


MAIS (oufs, nos élus veillent !!!)


ILS savent dire .... NON !!!


- NON à la transparence sur les rejets de ce co-incinérateur !


- Non à une CLIS,


- NON à l'affichage d'analyses d'air en mairie et tous les jours...


- NON Arandon sera un site propre non pollué....


- OUI à CHIMIREC à Bouvesse !!!


- OUI à plus de pollution atmosphérique....


- OUI à plus de Cancers....plus de cancers pour les futures générations.


Parce que nous le valons bien !!!!


Mr le sous-Préfet, allez vous réellement vous homme de lettre, homme de terrain, homme politique continuer à nier que nous sommes entrain de devenir la poubelle du Nord Isère en toute
impunité.....


Je vous rappelle que la terre ne nous appartient pas mais qu'elle appartient aux générations futures ....


Et vous qu'avez vous fait cette année 2010 pour le respect de notre environnement.... a part, nous faire croire que pour notre bien nous devons accepter CHIMIREC


Bienvenue dans le monde des guignols du pays des couleurs.....


Bonne Année à tous.....


 



Présentation De L'association

  • : Blog de Sans Nature Pas De Futur
  • Blog de Sans Nature Pas De Futur
  • : Respect de la Nature et de l'environnement sur la commune de Montalieu-Vercieu 38390 Association de protection de l’environnement et de la santé en Rhône-Alpes. Risques liés aux déchets industriels dangereux proches habitations
  • Contact