Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 12:17

Nord-Isère : Bourgoin Jallieu


Environnement Le chantier du Médipole dénoncé par des écologistes

Dans le viseur de l’Apie : l’aménagement réalisé par l’Epani autour des bâtiments du Médipole.

Dans le viseur de l’Apie :l’aménagement réalisé par l’Epani

autour des bâtiments du Médipole.



  • Dans le viseur de l’Apie : l’aménagement réalisé par l’Epani autour des bâtiments du Médipole.
  • Dans le viseur de l’Apie : l’aménagement réalisé par l’Epani autour des bâtiments du Médipole.
  • Dans le viseur de l’Apie : l’aménagement réalisé par l’Epani autour des bâtiments du Médipole.

Un pavé dans la mare. Alors qu’il touche à sa fin, le chantier du Médipole de Bourgoin-Jallieu est dans le viseur de l’Association Porte de l’Isère Environnement (Apie). En cause, non pas les bâtiments, mais l’aménagement qui est en train d’être réalisé autour par l’Epani (établissement public d’aménagement Nord-Isère), notamment le secteur qui longe l’hôpital, la clinique Saint-Vincent-de-Paul et le centre psychothérapique du Vion.


« Une douzaine d’irrégularités »

« Construit sur une zone humide, le chantier est soumis à la loi sur l’eau », explique Christopher Thornton, secrétaire de l’Apie. Cela définit la manière dont les travaux doivent être faits et ça prévoit des mesures compensatoires pour limiter leur impact sur la biodiversité, etc. Or nous avons relevé une douzaine d’irrégularités ». Parmi elles, « le remblaiement de zones humides sans autorisation, des modifications de cours d’eau non autorisées également, ou encore des aménagements non conformes ».

Pour ces raisons, en novembre 2009, la Frapna, dont dépend l’Apie, avait déposé plainte contre X devant le tribunal de Bourgoin-Jallieu. Elle a plus récemment envoyé une lettre recommandée au préfet de l’Isère pour demander la mise en application des arrêtés préfectoraux découlant de la loi sur l’eau.


Des affirmations contestées par l’Établissement public d’aménagement Nord-Isère (Epani), par la voix de son directeur général : « Ça ne me paraît pas correspondre à la réalité des faits, indique Pascal Hornung. C’est un projet qui court sur des années. Forcément, il y a des évolutions par rapport au programme initial sur lequel se base l’Apie. Par exemple, la dernière évolution est la réalisation d’un carrefour à feux sur la RD 1006, alors qu’au départ, c’est un giratoire qui devait être construit. Ce type de modification entraîne des changements pour nous. » « On ne peut pas tout faire en même temps »

Le point le plus important pour l’Apie : l’obligation pour l’Epani de réaliser trois corridors écologiques afin de relier les zones humides du secteur. Selon l’association, « deux corridors ont été réalisés mais ils sont coupés par des aménagements et le troisième n’est même pas prévu par l’Epani. De même, dans les trois cas, rien ne va être fait pour permettre la traversée de la RD 522 [entre Bourgoin-Jallieu et Saint-Chef] », dénonce Christopher Thornton. « Faux, rétorque encore Pascal Hornung. Les deux premiers corridors ont été faits comme prévu. Quant à la RD 522, c’est faux également, puisque l’eau qui vient des Sétives passe sous cette route, les animaux pourront donc passer par là. Le troisième corridor, lui, sera réalisé prochainement. C’est un chantier long, on ne peut pas tout faire en même temps. »


par la rédaction du Dauphiné Libéré le 19/11/2010 à 05:25

 

Source : http://www.ledauphine.com/isere-nord/2010/11/18/le-chantier-du-medipole-denonce-par-des-ecologistes

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Sans Nature pas de Futur - dans Articles de presse
commenter cet article

commentaires

Présentation De L'association

  • : Blog de Sans Nature Pas De Futur
  • Blog de Sans Nature Pas De Futur
  • : Respect de la Nature et de l'environnement sur la commune de Montalieu-Vercieu 38390 Association de protection de l’environnement et de la santé en Rhône-Alpes. Risques liés aux déchets industriels dangereux proches habitations
  • Contact