Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 07:39

deux-jeunes-gens-auraient-vole-le-carburant-des-camions-de-.jpg

Photo du Dauphiné Libéré

 

Le 26 mai 2011 : SCANDALE

ENVIRONNEMENT.

Un nouveau scandale depollution aux PCB

1467313_j1.JPG

Pendant des années, trois usines du groupe Chimirec (dont celle ci-dessus, en Mayenne) ont rejeté sciemment dans la nature des produits interdits. Au mépris de la loi, de la santé de leurs employés et de celle des riverains. Les dirigeants seront renvoyés en correctionnelle.

(LP/YVES BOITEAU.)

ENVIRONNEMENT.

Un nouveau scandale depollution aux PCB

Le PDG du groupe Chimirc et six cadres de l’entreprise sont renvoyés devant le tribunal correctionnel. Ils sont accusés d’avoir délibérément triché sur la pollution émise par leurs usines françaises.

 
Frédéric Mouchon avec Yves Boiteau à Angers | 26.05.2011, 07h00

Cette usine de traitement de déchets dangereux, les habitants de Grez-en-Bouère (Mayenne) n’en voulaient pas. Par référendum local, en 1988, ils avaient voté non à son installation dans la commune. A l’époque, les responsables locaux avaient passé outre. Plus de vingt ans après, leurs craintes se révèlent fondées : l’entreprise Aprochim, propriété du groupe Chimirec, est en train de devenir le point de départ d’un nouveau scandale environnemental.



Des amendes peu dissuasives

Le PDG du groupe Chimirec, société internationale de traitement de déchets dangereux, et six cadres ou ex-cadres sont renvoyés devant le tribunal correctionnel de Paris. Motif : après cinq ans d’instruction, ils sont accusés d’avoir sciemment laissé partir dans la nature des produits contaminés aux PCB.

Des patrons pollueurs au tribunal, le fait est rare. Et les spécialistes de l’environnement se réjouissent de cette décision. « La police de l’environnement est éclatée en plusieurs corps de fonctionnaires qui manquent de moyens, souligne l’avocat spécialiste de l’environnement Arnaud Gossement. Il y a 500 000 installations classées en France mais seulement 1 300 inspecteurs pour les vérifier, ce qui aboutit à un contrôle tous les dix ans en moyenne. » « Non seulement il n’y a pas assez d’inspecteurs pour dresser les PV, mais les amendes ne sont pas assez dissuasives pour les pollueurs », déplore Marc Senant, coordinateur du réseau risques industriels à France Nature Environnement. Les procureurs ne sont en outre pas très enclins à donner suite aux affaires environnementales, sauf si elles sont très graves. »

Autre difficulté : la recherche de preuves. « Comment faire pour retrouver parmi une dizaine d’usines la source exacte de la pollution d’une portion de fleuve aux PCB ? » s’interroge Marc Senant. L’association Robin des Bois a ainsi porté plainte pour délit de pollution des eaux douces et de mer par les PCB auprès de quatorze tribunaux, mais cinq ont déjà « classé l’affaire sans suite, faute de responsable clairement identifié ». Dans l’affaire que nous révélons aujourd’hui, la justice va bien passer.
Source: http://www.leparisien.fr/abo-faitdujour/un-nouveau-scandale-depollution-aux-pcb-26-05-2011-1467313.php

RAPPEL des faits : le 11 mai 2011

Pollution aux PCB : perquisition en Mayenne

 

Par Europe1.fr avec AFP

Publié le 11 mai 2011 à 21h46 Mis à jour le 11 mai 2011 à 21h46  


Cinq mois après la découverte d'une pollution aux PCB (polychlorobiphényles) à Grez-en-Bouère en Mayenne, plusieurs dizaines de gendarmes ont mené mercredi une perquisition dans les locaux de l'entreprise Aprochim (groupe Chimirec), spécialisée dans le traitement de déchets industriels.


Selon une source proche de l'enquête, cette opération, "purement scientifique", visait notamment à effectuer un certain nombre de prélèvements à des fins d'analyses et faisait suite à une plainte pour "pollution" déposée au cours de l'hiver. "Ils ont interrogé le personnel, regardé dans des dossiers et fait des prélèvements", a confirmé le directeur d'Aprochim, Alain-Henri Kéravec. La perquisition, a-t-il dit, fait "suite à une plainte déposée par la préfecture" après la découverte de pollutions aux PCB dans des fermes.


"Nous avons toujours respecté les normes de rejets fixé par l'arrêté préfectoral, mais le problème est que les normes sanitaires sont plus sévères", a-t-il expliqué. "Il y a un grand décalage entre les normes environnementales et les normes sanitaires", a-t-il ajouté.

 

Source : http://www.europe1.fr/France/Pollution-aux-PCB-perquisition-en-Mayenne-537911/

 

 

 

Le 23.01.2011

 

CONTAMINATION

La pollution aux PCB continue en Mayenne

GREZ-EN-BOUÈRE (MAYENNE)

 
23.01.2011
Accident ou problème de fond ?

Après la révélation, il y a dix jours, de la présence de traces de PCB (polychlorobiphényles) au-delà des normes réglementaires, dans du lait produit à Grez-en-Bouère (Mayenne), près d'une usine de traitement de déchets industriels, la question reste posée.
Vendredi, la préfecture de la Mayenne a rendu publics les résultats des analyses complémentaires qu'elle avait commandées dans douze exploitations agricoles voisines de l'entreprise Aprochim (groupe Chimirec), spécialisée dans la décontamination de transformateurs électriques. « Contrastés », ces résultats ont fait cependant apparaître un nouveau taux supérieur à la limite tolérée de 6 picogrammes de PCB par gramme de matière grasse dans le lait d'une ferme — différente de celle visée par l'alerte initiale —, un autre légèrement en dessous, et deux au-dessus du seuil dit de vigilance (2 picogrammes). Par mesure de précaution, le lait collecté, depuis une semaine, dans la première exploitation, va être détruit. Et sa livraison est suspendue jusqu'à nouvel ordre. Des investigations étendues Point commun de ces quatre fermes, toutes se situent au nord-est de l'usine, dans le champ des vents dominants. D'où la décision des services de l'Etat d'« étoffer » ses investigations sur une dizaine d'autres exploitations, potentiellement exposées aux rejets atmosphériques de l'usine. « Il nous faut savoir si le problème est la conséquence d'une pollution diffuse ou d'un dysfonctionnement des systèmes de traitement », explique Vincent Designolle, chef du service risques naturels et technologiques à la direction régionale de l'environnement des Pays de la Loire. Autre mesure de précaution, Aprochim va devoir diminuer de moitié l'activité de son usine mayennaise et renforcer ses contrôles d'impact environnemental. « Nous n'avons pas à rougir de ce que nous faisons, commente Alain-Henri Keravec, son directeur. Le dossier est suivi par l'Etat depuis longtemps. S'il y avait un danger, notre entreprise ne serait plus ouverte. »

Source  : Le Parisien :

http://www.leparisien.fr/societe/la-pollution-aux-pcb-continue-en-mayenne-23-01-2011-1239375.php

 

 

Cet article vous intéresse : cliquer sur ces liens pour en savoir plus :

 

Chimirec

 

chimirec

 

Pour en savoir plus sur la pollution au PCB en France :


Association Robin des bois


link

 

http://www.robindesbois.org/recherche.php

Partager cet article

Repost 0
Published by Sans Nature pas de Futur - dans Articles de presse
commenter cet article

commentaires

tata suzanne 26/05/2011 13:28


mais il me semble qu'un certain maire de la c.c.p.c avait déclaré à une réunion que chimirec était une entreprise comme une autre et qu'il fallait la désacraliser !! pourquoi dans ces conditions
n'a t il pas accepté cette entreprise si respectueuse de l'environnement dans sa commune ?


christianne 26/05/2011 09:21


J' hallucine !!!
Une entreprise si respectueuse de l'environnement !!!!
Les habitants de BOUVESSE QUIRIEU sont ils conscients que
cette Sté projette de s'installer dans leur commune?
Et ceci, grâce à notre maire qui a donné le permis de construire!!!


Sans Nature pas de Futur 26/05/2011 10:51



Nous pensons que nos élus ne se rendent pas compte du danger de cette implantation sur la commune de Bouvesse-Quirieu.


En Mayenne, la population n'en voulait pas de cette usine, ils avaient des doutes, 20 ans après cela se confirme....


Il faut continuer à alerter la population de Bouvesse....



Présentation De L'association

  • : Blog de Sans Nature Pas De Futur
  • Blog de Sans Nature Pas De Futur
  • : Respect de la Nature et de l'environnement sur la commune de Montalieu-Vercieu 38390 Association de protection de l’environnement et de la santé en Rhône-Alpes. Risques liés aux déchets industriels dangereux proches habitations
  • Contact