Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2011 1 10 /01 /janvier /2011 12:57

Article du Dauphiné Libéré du 9 janvier 2011

4919043851_727bb5b9bf.jpgJussié

Environnement Ces plantes, champignons et insectes qui menacent l'écosystème

 

Les insectes, ça dégoûte, ça fait peur et ça fait parfois des ravages. Mais tout aussi insidieuse, voire pernicieuse, est la plante invasive.

La plus connue est sans aucun doute l’ambroisie, puisqu’elle fait éternuer des milliers de Rhônalpins chaque automne et épuise les terres agricoles. Mais en Nord-Isère, elle est loin d’être la seule qui préoccupe les spécialistes. Passage en revue. La jussie à grandes fleurs

Avec ses grandes feuilles vertes et ses fleurs jaunes, on pourrait presque la trouver jolie. Mais cette espèce est une vraie plaie. Elle s’installe dans les eaux stagnantes, comme nos beaux étangs, et n’en part plus. Dès lors, elle étouffe tout et empêche le développement, voire la survie des autres espèces animales et végétales. Et donc, dans les zones très poissonneuses, c’est l’ennemie des pêcheurs.

En Isère, la jussie à grandes fleurs est localisée essentiellement dans le pays berjallien, mais son extension dans le reste du département est à craindre.

Les renouées

Ces pestes-là colonisent également les zones humides et tout particulièrement les bords de rivières. On a surtout noté leur présence le long de l’Isère, du Rhône, de la Bourbre, du Guiers ou de la Gère. Bref, au bord des principaux cours d’eau du Nord-Isère. On les trouve également en lisière des clairières de forêts alluviales. Elles perturbent la régénération naturelle des forêts alluviales, accélèrent l’érosion des berges et gênent la circulation et l’accès des usagers.

Le robinier faux acacia

Il est partout. Il pousse même parfois dans les potagers en zones urbaines. Souvent planté par l’homme pour la production de bois, il a ensuite tendance à prendre ses aises, même là où il n’est pas le bienvenu. Et en Nord-Isère, pas une zone n’est épargnée.

Au-delà de son côté envahissant, il a surtout la fâcheuse tendance à enrichir le terrain où il s’implante en azote, ce qui conduit à une modification et un appauvrissement de la flore et une perte de biodiversité. D’ailleurs, les amateurs de champignons le savent : là où l’on trouve du robinier, on ne trouvera plus jamais de champignons.

La berce du Caucase

Elle est très peu présente en Nord-Isère, à l’exception de Chonas-L’Amballan où on en a trouvé au début des années 90. Mais elle mérite d’être signalée car elle provoque de violentes allergies. La furocoumarine qu’elle contient provoque, au contact de la plante, de très vilaines réactions cutanées, surtout lorsque la peau est exposée au soleil. Elle est en forte expansion en Matheysine. On la trouve surtout sur les bords de cours d’eau et les fossés. L’ailante ou faux-vernis du Japon

L’ailante produit des substances toxiques qui inhibent le développement des autres espèces. Son système racinaire peut provoquer des dommages dans les villes. Il est présent dans 66 communes de l’Isère, tout particulièrement dans la vallée du Rhône.

par la rédaction du DL le 09/01/2011 à 05:04

Vu 320 fois

 

Notre Présidente, Mme Alexandre s'exprime sur cet article :

 

ecolo38 09.01.2011 | 11h56
avatar de l'utilisateur

menaces sur l'environnement

a ce jour, dans le nord isère, ce qui nous menace le plus dangereusement, c'est l'implantation future d'un site chimirec,installation classée tout de même, précedemment refusé à villemoirieu; et accepté par les maires de la c.c.p.c à bouvesse quirieu , dans une zone non appropriée,lieu dit l'étang, à 220m des premières habitations,575m et 600m des écoles de bouvesse quirieu et du pole scolaire important de montalieu vercieu. dans ce site, tri, transit, stockage et pré traitement , + de 400 déchets industriels dangereux sont référencés à l'enquête publique!!!en toute sécurité nous informent nos élus!! pourtant, à montmorot, même site en plus petit, 3è incendie en 2 ans (voir progrès 21.12.2010) mais, quoi de plus normal que d'installer ce site à 440m de la cimenterie chargée justement de bruler certains de ces déchets industriels dangereux!!! nous attendons toujours l'autorisation d'exploiter que doit donner le prefet. [spam]

 

 

Source : http://www.ledauphine.com/isere-nord/2011/01/08/ces-plantes-champignons

    Partager cet article

    Repost 0
    Published by Sans Nature pas de Futur - dans Articles de presse
    commenter cet article

    commentaires

    tata suzanne 15/01/2011 14:49



    en cas d'incident ou d'accident, nos élus nous souhaitent bonne chance !!!


    quelle belle solidarité entre eux !!! en cas de problèmes ultérieurement et si nécessaire, la population  saura se rappeller leurs positions  et leurs responsabilités auprès des
    tribunaux



    anna b 12/01/2011 18:33



    nouvelle habitante sur montalieu, j'ai cru pouvoir faire vivre ma petite famille au bon air de la campagne! nous sommes endettés pendant X années et ne pouvons même pas envisager de revendre
    notre maison , carton rouge aux élus qui ont cédé à chimirec.j'espère que les électeurs se souviendront au moment  d'utiliser leur bulletin de vote



    Présentation De L'association

    • : Blog de Sans Nature Pas De Futur
    • Blog de Sans Nature Pas De Futur
    • : Respect de la Nature et de l'environnement sur la commune de Montalieu-Vercieu 38390 Association de protection de l’environnement et de la santé en Rhône-Alpes. Risques liés aux déchets industriels dangereux proches habitations
    • Contact