Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 12:59

Environnement. En Mayenne, les premiers abattages de vache ont commencé dans une des exploitations affectées par une pollution industrielle. En Auvergne, un cour d'eau est aussi touché.

ARTICLES DE PRESSE PCB OCTOBRE 2011 0005

"C'est le travail de toute une vie qui part en l'air. Et bien plus que celà, puisque au-delà des bêtes, c'est la terre de nos ancêtres qui se retrouve aujourd'hui contaminée..."

Hier, 16h30. Devant l'étable d'où elle observe son mari Jean-Pierre qui pousse ses vaches dans la double bétaillère pour les conduire à l'équarrissage, Madeleine Leroyer peine à contenir ses larmes. Neuf mois après la mise au jour d'une pollution aux PCB (polychlorobiphényles) dans leur village de Grez en Bouère,au sud de la Mayenne, ces éleveurs sexagénaires sont les premiers exploitants impactés à voir ainsi partir leur troupeau pour l'euthanasie : au total 142  têtes de bétail maine-anjou, la race emblématique de la région, devenues invendables en raison de leur taux de concentration en PCB.

Sept fermes sous-séquestre

Jean-Pierre et Madeleine Leroyer se sont résolus à s'en séparer en recevant les résultats de l'expertise judiciaire ordonnée le 23 mars par le tribunal de grande instance de Laval.

"Les analyses effectuées sur nos vaches faisaient apparaître des taux de concentration en PCB dépassant plus de 10 fois le seuil réglementaire. Il n'y avait plus d'espoir de décontaminer le troupeau, raconte Jean-Pierre Leroyer ; le ciel nous est tombé sur la tête une nouvelle fois."

Héritier d'une longue lignée d'éleveurs mayennais, l'agriculteur est en colère. Contre les dirigeants de l'usine Aprochim, l'entreprise de traitement de déchets industriels au coeur du dossier. Contre l'administration et les élus locaux qui selon lui, " ont fermé les yeux sur l'activité de l'usine" et "continuent de minimiser la gravité des conséquences de la pollution pour l'environnement."

"Il y plus de dix ans, j'avais alerté la Drire (Direction Régionale de l'Industrie et de l'environnement) sur la pollution par l'usine d'un ruisseau qui traverse mes terres. On s'est moqué de moi. Cette entreprise,nous n'en voulions pas - et voilà le résultat", peste Jean-Pierre Leroyer, rappelant que la population du village s'était opposée par référendum à l'implantation d'aprochim à la fin des années 1980.

En mars dernier, il a obtenu en référé le versement de 50 000 € de provision par Aprochim pour couvrir les frais d'entretien de son troupeau. Puis 35 000 € en août pour le faire abattre. Mais plus aucune viande ne sort de l'exploitation, qui perd 9 000 € par mois.

Depuis la révélation des faits, sept autres fermes de Grez en Bouère et Bouère, le village voisin, sont toujours sous-séquestre, partiel ou total.

Contrainte par la préfecture d'améliorer le confinement de ses bâtiments, Aprochim a dû réduire son activité de 50 %. Mais la pollution ne semble toujours pas maîtrisée. Il y a quelques jours, le premier producteur placé sous-séquesre en janvier a vu exploser le taux en PCB de son lait alors qu'il avait autorisé à le commercialiser à nouveau .....

Yves Boiteau logo aef

ARTICLES-DE-PRESSE-PCB-OCTOBRE-2011_0003.jpg

 

Article LOGO.AVENIR AGRICOLE

ARTICLES-DE-PRESSE-PCB-OCTOBRE-2011_0006---copie.jpg

ARTICLES DE PRESSE PCB AXE dans le collimateur OCTOBRE 2011ARTICLES DE PRESSE PCBSilence chez les politiques OCTOBRE 2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il serait utile de préciser que c’est la même société, AXE qui a fait l’étude de l’implantation CHIMIREC  à BOUVESSE QUIRIEU

Partager cet article

Repost 0
Published by Sans Nature pas de Futur - dans Aprochim - filiale de CHIMIREC
commenter cet article

commentaires

Présentation De L'association

  • : Blog de Sans Nature Pas De Futur
  • Blog de Sans Nature Pas De Futur
  • : Respect de la Nature et de l'environnement sur la commune de Montalieu-Vercieu 38390 Association de protection de l’environnement et de la santé en Rhône-Alpes. Risques liés aux déchets industriels dangereux proches habitations
  • Contact