Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 22:04

CHATEAU-GONTIER (France / Mayenne) -

120103113345494 43 000 apx 470Des mesures complémentaires de surveillance ont été prescrites à l'usine Aprochim de Grez-en-Bouère au coeur d'une affaire de pollution aux PCB (polychlorobiphényles) depuis janvier 2011, a annoncé mardi la préfecture de la Mayenne.

L'entreprise est tenue de mettre en place la mesure en semi-continu des rejets dans un délai de trois mois. Dans l'attente de la mise en place de ce dispositif, des mesures à la cheminée seront effectuées chaque semaine sur une durée de prélèvements de quatre jours, a déclaré la préfecture dans un communiqué.Parallèlement, des prélèvements d'herbe seront effectués chaque mois sur les parcelles témoins.

La surveillance des productions animales est renforcée, a-t-elle précisé.

Ces mesures font suite à la détection, au cours du mois de juillet, d'un dépassement significatif des valeurs limites de rejet en PCB-DL(PCB-Dioxin-Like) en sortie de cheminée de l'usine, et à l'augmentation de la présence de ces composés polluants dans l'herbe de neuf parcelles témoins, voisines de l'usine, a justifié la préfecture de la Mayenne.

Sur les trois parcelles situées dans un périmètre de 400 mètres autour de l'usine, les taux sont tous supérieurs à la valeur limite réglementaire de 1,25 pg/g (picogramme par gramme). Au-delà de ce périmètre de 400 mètres, le taux de PCB-DL augmente également mais dans une moindre mesure et aucune parcelle prélevée ne dépasse la valeur limite réglementaire, précise encore le communiqué.

Une troisième campagne de mesures menée du 10 au 14 septembre 2012, en sortie de cheminée, n'a pas relevé de rejets supérieurs aux normes. Il nous faut garder une grande vigilance sur ce qui se passe dans l'usine et sur ce qui en sort.

C'est une activité qui est polluante et qu'il faut mesurer sans arrêt, a indiqué à l'AFP, Corinne Orzechowski, la préfète de Mayenne, précisant avoir commandé un rapport à l'INERIS, sur l'efficience du process industriel de l'usine, et son impact sur l'environnement.

Dix huit mois après le début de cette affaire, on constate qu'il y a toujours de la pollution. Ca pose clairement la question de l'efficacité de la surveillance du site par les pouvoirs publics, a critiqué de son côté le collectif Terre et Vie d'Anjou, qui regroupe les agriculteurs et riverains touchés par la pollution. Quand l'usine produit au dessus de 50% de ses capacités, il y a un problème.

Les baisses de rejets ne sont qu'une conséquence mécanique des baisses de production, a estimé Joseph Gaudin, l'un de ses représentants.

L'usine Aprochim de Grez-en-Bouère a été placée sous surveillance depuis janvier 2011 après la détection de taux anormalement élevés de PCB dans la production de plusieurs fermes voisines (lait, viande et oeufs).

Des troupeaux ont notamment été abattus, à la suite de cette pollution.

Une information judiciaire a été ouverte fin 2011 à Laval, pour pollution environnementale et mise en danger de la vie d'autrui

 (©AFP / 09 octobre 2012 20h46).

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Sans Nature pas de Futur - dans Aprochim - filiale de CHIMIREC
commenter cet article

commentaires

Présentation De L'association

  • : Blog de Sans Nature Pas De Futur
  • Blog de Sans Nature Pas De Futur
  • : Respect de la Nature et de l'environnement sur la commune de Montalieu-Vercieu 38390 Association de protection de l’environnement et de la santé en Rhône-Alpes. Risques liés aux déchets industriels dangereux proches habitations
  • Contact