Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 10:51

ÉCONOMIE/ENVIRONNEMENT 


L'entreprise Chimirec souhaite s'implanter à Bouvesse-Quirieu, : un projet qui divise

BOUVESSE-QUIRIEU

Trier et regrouper les déchets de la région Rhône-Alpes dans le Nord-Isère. Voilà le projet de Chimirec Centre-Est, qui souhaiterait s'implanter à Bouvesse-Quirieu. L'entreprise, dont le siège est à Montmorot, dans le Jura, espère ainsi faciliter le tri des déchets qui proviennent de la région, grosse productrice de déchets (lire en repères).

Le projet, né il y a quelques années, concernait au départ la commune de Villemoirieu, en Isle Crémieu. Mais voilà, hasard ou pas, les élections municipales sont tombées au moment où le dossier était à l'étude, en mars 2008, et ont sonné son coup d'arrêt.


« Bouvesse-Quirieu

se situe
à un endroit-clé
de la région »

« Notre enquête publique avait été jugée valable, mais avec les élections, il y a eu une pression de la part des associations de défense de l'environnement envers les élus », relate Christian Janvier, président de Chimirec Centre-Est.

L'entreprise a donc abandonné Villemoirieu pour faire porter son choix sur Bouvesse-Quirieu, pour plusieurs raisons : « Il fallait absolument que nous nous implantions en Rhône-Alpes, dans le cadre du développement de l'entreprise, et parce que la plateforme que nous avons dans le Jura ne peut plus être agrandie, indique le président. Actuellement, nous sommes obligés de faire venir les déchets ici, à Montmorot, pour les trier et les regrouper, et ensuite nous les renvoyons dans des centres agréés en Rhône-Alpes.

Avec ce projet de deuxième plate-forme à Bouvesse-Quirieu, qui se situe à un endroit clé de la région, nous réduirons nos trajets de 250 000 kilomètres par an, ce qui est une motivation en terme de développement durable, et économiserons 500 000 € quant aux charges de collecte des déchets ».

Autre argument avancé pour expliquer cette implantation, vue d'un très mauvais œil par certaines associations (lire en page 3) : la création d'emplois. « Par rapport au dossier de Bouvesse-Quirieu, on a déjà embauché 8 ou 9 personnes, des commerciaux et des chauffeurs qui habitent dans le Nord-Isère et qui peuvent faire une halte chez eux, avant de se rendre dans le Jura pour amener les déchets », affirme Christian Janvier.

L'échec de Villemoirieu pris
en compte dans le projet

Lorsqu'on demande au président de l'entreprise si les inquiétudes des défenseurs de l'environnement sont fondées, voici ce qu'il répond : « On respecte les futurs arrêtés préfectoraux en matière de recommandations sur l'encadrement des déchets, nous optons pour la transparence.

Nous nous sommes aussi appuyés sur le refus de Villemoirieu, pour établir notre dossier à Bouvesse-Quirieu, en faisant par exemple attention à ne pas être trop proche d'une nappe phréatique, comme on nous le reprochait pour Villemoirieu ».

Pas de quoi s'inquiéter, donc, d'après lui.

« Mon dossier est propre, transparent, complet et répond à la réglementation, ce serait grave de le refuser, car dans ce cas, il faudrait aussi refuser partout ailleurs les autres projets », conclut le président de Chimirec Centre-Est.


REPÈRES
CHIMIREC CENTRE-EST
La filiale Chimirec Centre-Est regroupe la Bourgogne, la Franche-Comté et Rhône-Alpes. L'entreprise assure le tri chez le producteur de déchets. Spécialiste du regroupement des déchets, Chimirec Centre-Est réceptionne ceux qui sont autorisés, contrôle leur nature avec des analyses, les trie et les regroupe, les entrepose dans une zone dédiée, puis expédie le lot regroupé vers le centre de traitement agréé.
NATURE DES DéCHETS
Diluants, peintures, encres, colles, résines, acides et bases, filtres à huile et carburant, produits de laboratoires, liquides de refroidissement, piles, aérosols, etc.
QUELQUES CHIFFRES
80 personnes pour 24 000 tonnes de déchets issues de 17 départements des trois régions concernées.
En 2008, 14 000 tonnes provenaient de la région Rhône-Alpes.

Source :
http://srv07.admin.over-blog.com/index.php?module=admin&action=publicationArticles:editPublication&ref_site=1&nlc__=691251535906

Partager cet article

Repost 0
Published by Sans Nature pas de Futur - dans Articles de presse
commenter cet article

commentaires

Michel C 13/02/2013 19:53


Vraiment, ce directeur plaisante au sujet de l'économie de 500 000 euros sur ces frais s'il vient à s'installer à Bouvesse Quirieu ! toujours le bénéfice économique au détriment de la santé
publique !

Présentation De L'association

  • : Blog de Sans Nature Pas De Futur
  • Blog de Sans Nature Pas De Futur
  • : Respect de la Nature et de l'environnement sur la commune de Montalieu-Vercieu 38390 Association de protection de l’environnement et de la santé en Rhône-Alpes. Risques liés aux déchets industriels dangereux proches habitations
  • Contact