Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2014 7 20 /07 /juillet /2014 14:36

Madame Mireille ALEXANDRE Le 20 juin 2014

Présidente de « sans nature pas de futur

75 Rue du Rhône 38390 Montalieu Vercieu

www.sansnaturepasdefutur.fr à Monsieur Richard SAMUEL

Préfet

12 Place de Verdun. 38000 GRENOBLE

Monsieur Le Préfet,

Malgré plusieurs courriers sans réponse, j’aimerais essayer d’attirer votre attention sur le projet CHIMIREC, sur et innovant selon nos élus, tous unis et solidaires pour cette implantation à BOUVESSE QUIRIEU , dans une zone inappropriée, à 220m des premières habitations du village, 300m des écoles, du stade, quelques 1300 habitants, dans une ancienne zone très récemment requalifiée !

Les frais concernant la viabilisation de cette zone ont été entrepris alors que la vente de ces terrains était contestée par différents recours au tribunal, toujours non jugés !

Aux dernières nouvelles, il semblerait qu’on veuille faire passer sous couvert d’UTILITE PUBLIQUE la facture de viabilisation ! pourtant à charge de la commune de Bouvesse Quirieu et de l’inter- communalité qui ont commandité ces travaux !

Pourtant, à moins de 9 kms, nous avons financé largement et finançons encore avec nos impôts l’agrandissement de la zone industrielle classée d’ARANDON, 71 hectares supplémentaires, soit 143 hectares au total, grâce également à des EXPROPRIATIONS D’ UTILITE PUBLIQUE alors que moins de 10 hectares sont utilisés actuellement pour moins d’une centaine d’emplois !

D’après nos élus, suivant les compte - rendu, ces investissements d’agrandissement, étalés sur 15/20 ans passeraient inaperçus … Les citoyens du nord Isère seraient donc véritablement considérés, excusez-moi du terme, comme des « connards ».

Finalement, avec le recul du temps, Monsieur RIVAL, maire de Morestel, conseiller général, ex président consultatif CHIMIREC, notaire de cette affaire qui avait reçu les membres de notre association nous avait bien informé « avec la merde que nous respirions déjà (VICAT) nous pouvions prendre CHIMIREC » …

Cerise sur le gâteau, les élus de la C.C.P.C ont crée un nouveau poste de vice – président en charge de l’ENVIRONNEMENT, offert à Mr Alexandre BOLLEAU, maire de Sermerieu, avocat de profession au Cabinet Concorde de LYON, qui n’est autre que le défenseur de la C.C.P.C et de la commune de Bouvesse Quirieu pour la vente des terrains de Bouvesse à CHIMIREC ! …

Pour l’avoir vu plaidé à Bourgoin Jallieu dans cette affaire citée plus haut le 27 mars 2014 , il défendait ses clients, pas les hommes, pas les femmes, pas les enfants, pas la santé publique et encore moins l’ENVIRONNEMENT !

Le code pénal n’intègre pas les trafics liés aux produits dangereux, le business des déchets est en pleine expansion : ça rapporte gros et ça pollue beaucoup !

Le Professeur BELPOMME, cancérologue venu pour un débat en 2011 à Montalieu Vercieu sur les liens entre cancers et environnement nous avait bien signalé le déni des politiques qui privilégient le profit des entreprises au détriment de la santé publique !

CHIMIREC n’est pas une entreprise anodine, ce groupe a été condamné en correctionnelle le 18 décembre 2013 à Paris pour divers trafics, faux et usages de faux, fausses déclarations durant plusieurs années dans 3 sites, en particulier GREZ EN BOUERE. L’Ademe, le C.N.I.I.D, France Nature Environnement et d’autres associations étaient parties civiles.

Je vous joints la copie d’un article qui vient de paraître dans la revue de droit de l’environnement et consacré entièrement à l’affaire CHIMIREC (RJDE juin 2014) intitulé « trafic de déchets dangereux : quand les dépollueurs se font pollueurs ».

Sans nature pas de futur a adhéré à l’association des « contribuables associés » en lutte contre le gaspillage de l’argent public. Je leur ai transmis la totalité des documents concernant les irrégularités de nos élus, JUGES et PARTIES dans cette affaire.

Monsieur Le Préfet, j’en appelle à votre conscience pour nous éviter de subir ce complément de pollution à Bouvesse Quirieu, sachant que cette installation classée trouvera toute sa place dans l’immense zone industrielle classée d’ARANDON, spécifiquement créée pour ce genre d’entreprise, d’autant plus qu’à ce jour, le compromis de vente est toujours en instance suite à diverses actions juridiques en cours.

En espérant que mon courrier ne restera pas sans réponse, veuillez agréer, Monsieur le Préfet, l’expression de mes sentiments respectueux.

Mireille ALEXANDRE

Partager cet article

Repost 0
Published by Sans Nature pas de Futur
commenter cet article

commentaires

Présentation De L'association

  • : Blog de Sans Nature Pas De Futur
  • Blog de Sans Nature Pas De Futur
  • : Respect de la Nature et de l'environnement sur la commune de Montalieu-Vercieu 38390 Association de protection de l’environnement et de la santé en Rhône-Alpes. Risques liés aux déchets industriels dangereux proches habitations
  • Contact